Partir en appartement : les essentiels côté cuisine

Vous ou l’un de vos proches déménagez bientôt? Un déménagement marque toujours une nouvelle étape de vie, surtout pour ceux qui quittent le nid familial.

Partir en appartement est le premier pas qu’on fait dans le monde des adultes; c’est pourquoi il est important de s’y préparer avec rigueur. Afin d’aider les nouveaux locataires, nous avons dressé la liste des essentiels à se procurer et ce qu’il faut savoir en cuisine pour partir en appartement. Ils seront ainsi fin prêts pour leur nouvelle vie!

Liste des articles de cuisine à se procurer

Il y a une foule innombrable d’articles de cuisine offerts sur le marché. On peut facilement s’y perdre! Pour partir en appartement, inutile d’acheter l’artillerie lourde; on s’en tient à la base. L’espace de rangement étant restreint, il faut se procurer des articles pratiques, qui serviront souvent. Voici la liste de ce dont vous aurez besoin pour équiper votre nouvelle cuisine :

Les électroménagers indispensables pour partir en appartement

Cuisinière, réfrigérateur, micro-ondes, grille-pain, cafetière et/ou théière sont les électroménagers indispensables à se procurer pour équiper son premier appartement.

La batterie de cuisine pour partir en appartemet

Équipez-vous d’au moins un petit, un moyen et un grand chaudron ainsi que d’une petite et une grande poêle antiadhésives.

La coutellerie et les ustensiles de cuisine pour partir en appartement

Pour ce qui est de la coutellerie, vous aurez besoin de fourchettes, de couteaux et de cuillères (au moins 6 de chacun).

Pour les ustensiles de cuisine, équipez-vous d’un bon couteau, d’une cuillère de bois, d’un fouet, d’un ouvre-boîtes, d’une louche, d’une spatule et d’une maryse (une spatule qui servant à râcler le fond d’un récipient).

La vaisselle pour partir en appartement

Garnissez vos armoires d’assiettes, de bols et de tasses. Ces derniers sont souvent assemblés et vendus en ensembles. N’oubliez pas de vous procurer des verres!

Liste des à-côtés pratiques en cuisine

Mélangeur, plaque de cuisson, passoire, pot à jus, cul-de-poule, tasse à mesurer, planche à découper, râpe, plats de cuisson de style Pyrex et plats de conservation de style Tupperware sont finalement des à-côtés à se procurer. Ils sont non seulement pratiques, mais quasi-indispensables en cuisine!

Demander à ses proches s’ils ont des articles de cuisine dont ils ne se servent plus et qu’ils pourraient vous donner est une bonne façon d’économiser. Un vieux grille-pain, une cafetière ou un micro-ondes n’ayant pas servi depuis quelque temps, mais toujours fonctionnels, pourraient vous être utiles dans votre nouvel appartement. Les ventes-débarras et les magasins qui vendent de l’usagé sont aussi une bonne option pour s’équiper à peu de frais.

La première épicerie : un mal nécessaire

Ne vous étonnez pas du prix affiché à la caisse au moment de payer; la première épicerie coûte cher. Attendez-vous à une facture pouvant aller entre 150 et 200$. Par contre, cela comprend des produits que vous achèterez rarement, puisqu’ils durent longtemps.

Si vous habitez seul, vous devriez dépenser environ 50 ou 60 $ par semaine pour la nourriture, à moins que vous ne mangiez souvent à l’extérieur.

La liste des aliments de base à acheter

  • Fruits et légumes au choix
  • Pain tranché
  • Viandes froides
  • Viande au choix (viande hachée, poitrine de poulet, etc.) et/ou poisson
  • Yogourt
  • Lait
  • Fromage
  • Oeufs
  • Beurre ou margarine
  • Céréales
  • Huile végétale : huile d’olive, de canola ou d’avocat
  • Vinaigre
  • Condiments : mayonnaise, moutarde, ketchup, sauce à salade etc.
  • Conserves : légumes, légumineuses, base de soupe, jus de tomate, etc.
  • Farine
  • Sucre et cassonade
  • Sel et poivre
  • Épices : persil, basilic, thym, origan, mélanges de fines herbes, cari etc.
  • Café et/ou thé
  • Tartinade pour le déjeuner : confiture, beurre d’arachides, etc.
  • Pâtes alimentaires
  • Riz ou couscous

Bien entendu, vous pouvez adapter cette liste selon vos goûts et votre budget!

Les trucs pour économiser

Lorsqu’on est aux études ou que l’on commence à travailler, notre budget est limité, et on essaie de dépenser le moins possible. Voici quelques trucs pour réduire votre facture à l’épicerie :

  • Achetez les produits d’hygiène comme le papier de toilette, les papier-mouchoirs et le savon à lessive et à vaisselle dans les chaînes à escompte, où ils sont généralement moins dispendieux;
  • Coupez de moitié la portion de viande dans vos recettes, dans un chili ou une sauce à spaghetti par exemple, et compensez avec des légumineuses ou du tofu ferme, en cubes, émietté ou râpé;
  • Évitez de gaspiller! Mangez les restes du souper de la veille au dîner, ou cuisinez-les autrement;
  • Faites le plein de petits plats de la maison lorsque vous rendez visite à vos parents  😉 

Pour plus d’astuces, consultez notre article « 15 façons d’économiser à l’épicerie ».

La base à savoir en cuisine

Les ingrédients préparés pour cuire un sauté

Les trucs pour se simplifier la vie en cuisine

Cuisiner peut sembler un casse-tête pour certains. Voici donc quelques trucs pour simplifier la préparation des repas :

  • Planifiez votre menu de la semaine.  Vous ne serez jamais pris au dépourvu si vous planifiez à l’avance ce que vous mangerez au courant de la semaine;
  • Utilisez des légumes surgelés ou en conserve. Ils sont précoupés et prélavés, on n’a qu’à les ajouter à notre recette. De plus, vous évitez le gaspillage car vous utilisez seulement ce dont vous avez besoin;
  • Préparez vos repas à la mijoteuse. Vous n’aurez qu’à mettre vos ingrédients dans la mijoteuse avant de partir pour la journée et, le soir venu, vous aurez un souper déliceux;
  • Divisez la préparation des recettes. Si vous n’avez pas le temps de faire une recette complète, divisez la tâche. Ainsi, coupez vos légumes et prémesurez vos ingrédients la veille et cuisez le tout le lendemain;
  • Optez pour des repas simples. Les casseroles, les mijotés et les one pot pasta sont des plats simples, qui se cuisinent rapidement et ne salissent pas beaucoup de vaisselle : ils ne comportent que des avantages!

Glossaire culinaire

Lorsqu’on ouvre un livre de recettes, on voit la liste des ingrédients et la marche à suivre pour préparer la-dite recette. Dans cette dernière, on retrouve certains termes dont on ne connaît pas nécessairement la définition. Voici donc une liste des termes souvent utilisés dans les livres de cuisine et leur définition.

Abaisser : étendre une pâte à l’aide d’un rouleau pour lui donner l’épaisseur souhaitée

Adoucir : donner une saveur plus « douce » à un plat en diminuant le goût le plus prononcé; les tomates avec le sucre, les potages auxquels on ajoute de la crème, etc.

Allonger : ajouter du liquide dans la préparation.

Amalgamer : mélanger plusieurs substances.

Arroser : verser, sur la viande, son propre jus de cuisson.

Blanchir : plonger un aliment dans l’eau bouillante afin de le cuire. En pâtisserie; battre à haute vitesse des jaunes d’oeufs et du sucre.

Caraméliser : cuire un aliment dans la poêle jusqu’à l’obtention d’une couleur brune, sans toutefois le brûler.

Déglacer : ajouter un liquide froid à une poêle chaude.

Désosser : séparer la viande des os.

Effilocher : séparer un aliment en filaments avec les doigts ou une fourchette.

Égoutter : éliminer l’eau dans laquelle un aliment est plongé (des pâtes alimentaires, des conserves de légumes ou de légumineuses par exemple) en versant le tout dans une passoire ou un tamis.

Égrainer : enlever les graines de leur cosse (enlever les graines d’un poivron par exemple).

Émietter : séparer un aliment en miettes avec les doigts.

Émincer : couper un aliment en tranches minces.

Enrober : recouvrir un aliment d’une préparation en le plongeant dedans.

Épaissir : rendre une préparation moins fluide grâce à un agent épaississant (crème, amidon, etc.).

Fariner : rouler un aliment dans la farine ou saupoudrer de la farine dans un moule pour éviter que le mélange n’y colle durant la cuisson.

Gratiner : recouvrir un plat de fromage pour finir la cuisson au four (lasagne, casserole, etc.).

Hacher : couper un aliment en tout petits morçeaux. Peut se faire au couteau ou au mélangeur.

Mariner : mettre un aliment dans une préparation liquide (marinade) afin de lui donner de la saveur.

Monter : battre vigoureusement une préparation dans le but de lui ajouter de l’air.

Piler : réduire un aliment en purée à l’aide d’un pilon.

Pocher : cuire un aliment en le plongeant dans un liquide près de l’ébullition.

Réduire : faire bouillir une sauce ou un bouillon lentement afin d’en rehausser la saveur.

Réserver : mettre de côté pour une autre étape de la recette.

Saisir : commencer la cuisson d’un aliment dans une poêle ou un liquide très chaud.

Zester : prélever l’écorce d’un agrume à l’aide d’une râpe afin de parfumer une préparation.

Les techniques de cuisson à connaître

  1. Sauter

Sauter est la technique idéale pour les débutants en cuisine car elle est hyper simple et rapide! Il s’agit de saisir nos aliments dans une poêle très chaude sans cesser de remuer.

Pour en savoir plus sur cette technique et pour découvrir quelques recettes, allez voir notre article « Les sautés en deux temps, trois mouvements ».

  1. Griller

En principe, on grille les aliments sur un gril comme celui qu’on trouve dans le barbecue, mais on peut très bien griller à la poêle. Faites chauffer l’huile dans la poêle à feu moyen. Une fois qu’elle est bien chaude, ajoutez-y vos aliments et remuez.

Il est conseillé de faire cuire votre viande et vos légumes séparément afin d’éviter tout contact entre la viande crue et les autres aliments. Si vous voulez utiliser qu’une seule poêle, faites cuire la viande d’abord et ajoutez-y ensuite les légumes.

  1. Mijoter

Mijoter est une technique tout aussi simple, mais un peu plus longue, ce qui comporte toutefois plusieurs avantages! Posséder une mijoteuse vous facilitera grandement la tâche, mais ce n’est pas nécessaire. Pour mijoter les aliments, on les place dans un chaudron allant au four (ou dans la mijoteuse) afin de les faire cuire longtemps, à basse température. Pendant que votre repas cuit, vous pouvez vaquer à vos occupations! Pratique, n’est-ce pas?

Apprenez-en plus sur les différentes options de la mijoteuse grâce à notre article « La mijoteuse sous les projecteurs ».

  1. Rôtir

Rôtir est une méthode de cuisson très simple qu’on peut utiliser pour tous les aliments, de la viande jusqu’aux légumes. Il ne suffit que de mettre les aliments assaisonnés sur une plaque de cuisson et de déposer le tout dans le four. Suivez la recette pour connaître la température de cuisson exacte qui se situe généralement autour de 350 degrés Fahrenheit.  

  1. Bouillir

Bouillir consiste à faire chauffer un liquide (de l’eau ou du bouillon) à haute température jusqu’au point d’ébullition (100 degrés Farenheit). Pour ce faire, vous devez placer le liquide dans une casserole et la déposer sur un élément chauffé au maximum au dessus de la cuisinère. Une fois le liquide au point d’ébullition, baissez la température de l’élément à médium et ajoutez vos aliments dans la casserole. Vous pouvez ainsi faire bouillir des pâtes, des légumes, des oeufs dans leur coquille pour avoir des oeufs durs, ou tout simplement de l’eau pour faire un thé!

Le secret pour réussir une recette

Le secret pour réussir une recette est simple : il suffit de voir la cuisine comme une activité plutôt que comme une tâche. Bien entendu, pour réussir une recette, il faut la suivre à la lettre, mais plus vous serez à l’aise en cuisine, plus vous pourrez improviser vos plats. Pour se sentir à l’aise au fourneau, il ne suffit que de s’amuser!

Lorsqu’on débute en cuisine, il est tout à fait normal de ne pas réussir les plats à la perfection. L’important, c’est de persévérer, d’oser, mais surtout, de prendre plaisir à popoter!

Quelques trucs astucieux pour vos repas

  • Préparez de grosses portions que vous pourrez congeler pour avoir des repas prêts d’avance. Pour plus de plaisir, cuisinez en groupe;
  • Misez sur des aliments peu dispendieux, nourrissants et nutritifs comme les légumineuses, les pâtes de blé entier ou encore le thon en boîte;
  • Utilisez le même ingrédient pour plusieurs recettes. Par exemple, faites cuire un poulet entier que vous mangerez avec un accompagnement le soir même. Le lendemain, servez vous des restes pour faire des sandwichs, une salade ou encore une soupe;
  • Ajoutez des légumineuses dans les soupes, les potages et les salades afin d’obtenir des repas complets;
  • Votre plat est trop salé? Ajoutez-y un peu de jus de citron afin de contrebalancer les saveurs;
  • Procurez-vous un thermomètre à cuisson afin de vous assurer que vos viandes soient cuites de façon sécuritaire. Pour en savoir plus sur les températures sécuritaires, consultez les conseils de salubrité des aliments du gouvernement du Canada;
  • Pour un petit déjeuner rapide, faites-vous un smoothie que vous pourrez emporter en classe ou au travail. Afin qu’ils vous soutiennent plus longtemps, ajoutez-y du tofu soyeux;
  • Au lieu d’acheter des boissons fruitées, remplissez un pot à jus d’eau et ajoutez-y des fruits et des herbes fraîches, vous obtiendrez ainsi votre propre eau aromatisée.

Des recettes pour s’inspirer

Si vous débutez en cuisine, il est facile de s’outiller pour apprendre rapidement. Une tonne de blogues culinaires sont à votre disposition. De plus, il existe en librairie une foule de livres de recettes pour débutants parfaits à suggérer comme cadeau d’anniversaire ou de Noël!

Pour notre part, nous vous suggérons quelques recettes afin de réveiller le chef en vous!

Voici une liste de recettes simples et rapides pour les soirs de semaine :

One pot pasta au thon et aux légumes

Bol de courge spaghetti

Casserole de macaroni gratiné aux légumes et à la viande

Pizza rapide avocats et oeufs

Soupe de légumes à la mijoteuse

Fajitas de poulet

Cari de légumes et de lentilles

Salade thon et tomates

Arctic Gardens a aussi une sélection de recettes pour les étudiants. Découvrez-les dans cet article!

Pour les audacieux, voici des recettes un peu plus complexes qui vous mettront certainement l’eau à la bouche :

Comment faire ses propres sushis

Poulet rôti et pommes de terre au thym

Crème de petits pois, lardons de pancetta et croûtons de parmesan

Tarte haupia et chocolat

Burger de légumes

Bruschetta aux herbes fraîches et parmesan

Rouleaux de printemps aux haricots verts et sauce aux arachides

Tartare de saumon, tomates séchées et fromage de chèvre à l’érable et à la clémentine

Vous êtes maintenant prêt à emménager dans votre nouveau logis! Consultez nos listes pour ne rien oublier pendant votre déménagement ou lors de votre première épicerie et n’hésitez pas à les partager avec vos proches qui déménagent bientôt. Quels sont les essentiels à savoir avant de partir en appartement selon vous?

2 Comments

  • Marie Andrée Dubrule says:

    Bravo pour cet excellent article extrêmement bien écrit et documenté! Il est tout à fait pertinent et m’a intéressée même si je suis autonome depuis bien des années. Il nous rappelle les principes de base d’une alimentation saine, économique et qui vise à éliminer le gaspillage.

    Je vous encourage à poursuivre dans cette voie. Bravo encore 🙂

  • Danielle says:

    Super article !! Pratique et très bien écrit. On aurait aimé l’avoir en PDF.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *