Le Mois de la nutrition : des ateliers avec des jeunes inspirants

Un aperçu de l'atelier fait dans l'école primaire avec les enfants du préscolaire

Le mois de mars vient tout juste de se terminer. La page a été tournée sur un mois dédié à la saine alimentation et aux bonnes pratiques alimentaires. Le mois de la nutrition est présenté chaque année par les diététistes du Canada dans le but de sensibiliser et d’outiller la population afin de les aider à faire quotidiennement de bons choix alimentaires. C’est aussi le moment idéal de parler de l’alimentation et de la nutrition plus assidûment aux enfants. Ce sujet devrait par contre être traité plus souvent, au quotidien, peu importe le mois de l’année. Les jeunes méritent de connaitre les bienfaits d’un bon équilibre alimentaire, que l’on soit en mars, en juillet ou en octobre!

Notre prétexte pour rendre visite à de jeunes élèves…

Le mois de la nutrition était un excellent prétexte afin d’aller visiter les jeunes de deux écoles primaires différentes et de leur faire vivre des ateliers hors du commun. La tendance est à croire que les enfants mangent difficilement des légumes, mais qu’en est-il réellement? Est-ce que les parents ont réellement besoin de cacher les légumes dans les mets pour en faire manger aux jeunes? 😉

Le but de nos activités : démystifier la croyance populaire selon laquelle les enfants n’ont aucun intérêt pour les légumes et qu’ils sont réticents lorsqu’ils en découvrent de nouveaux!

Le meilleur moyen de répondre à la la fameuse question « Est-ce que les enfants aiment les légumes? », selon nous, était de nous rendre directement sur le terrain, d’en parler et de jouer avec eux, pour voir comment ils réagiraient. Ne sont-ils pas les mieux placer pour répondre à la question? Les ateliers que nous avons mis sur pied nous ont ainsi permis de tester leurs connaissances et leur intérêt au sujet des légumes.

L’équipe s’est donc rendue dans une classe de maternelle et une de 5e année, en plein cœur du mois de la nutrition. L’objectif : leur faire vivre une activité interactive, et par le fait même apprendre à les connaître et mieux les comprendre.

Qui sont ces jeunes que nous avons visités?

Le premier groupe visité était composé d’enfants au préscolaire, donc âgés de 5 ou 6 ans. À cet âge-là, les jeunes sont curieux, ils apprennent rapidement et ils adorent jouer! C’est d’ailleurs en maternelle qu’ils sont mis pour la première fois en contact avec le guide alimentaire canadien et qu’ils apprennent l’importance de manger de manière saine et équilibrée.

Le deuxième groupe visité était constitué d’élèves de la 5e année du primaire, soit de jeunes de 10 ou 11 ans. À ce stade de leur vie, ils adorent démontrer leurs connaissances et ils ont toujours leur mot à dire sur le sujet discuté en groupe. Ils sont, depuis déjà 6 ans, au courant des bienfaits des fruits et des légumes, puisqu’ils en parlent depuis leurs débuts à l’école.

Qu’est-ce que nous leur avons fait vivre?

L’activité se déroulait en trois grandes étapes. D’abord, nous voulions tester leurs connaissances au sujet de la nutrition et de la saine alimentation. Nous leur avons donc parlé du guide alimentaire et du nombre de portions de fruits et légumes qu’ils devraient manger quotidiennement, selon leur âge. Pour les 5-6 ans, 5 portions suffisent au quotidien, tandis que les 10-11 ans devraient en consommer 6, ce que les jeunes savaient étonnement déjà.  Ce qu’ils ont appris, c’est ce que représente réellement une portion, selon les différents fruits et légumes, et comment intégrer facilement ces portions dans leur alimentation quotidienne.

C’est ensuite sous forme de jeu que l’activité s’est poursuivie. Les jeunes ont d’abord deviné l’identité d’une trentaine de légumes (que nous sortions d’un sac au fur et à mesure de l’activité). Ils ont ensuite répondu à une cinquantaine de questions originales portant sur les légumes ainsi que sur leurs couleurs, leurs goûts, leurs bienfaits pour l’alimentation, leurs manières de pousser, d’être cultivés et cuisinés. Ils ont aussi identifié plusieurs expressions de la langue française contenant des noms de légumes (se mêler de ses oignons, appuyer sur le champignon, avoir les oreilles en chou-fleur, etc.). La liste complète de ces expressions se retrouve à la fin de l’article.

Enfin, nous avons fait goûter aux jeunes des desserts contenant des légumes. Ce qui semblait à la base n’être que de simples pains aux bananes et fondants au chocolat, étaient en fait de bonnes alternatives afin d’intégrer les légumes aux plats appréciés des jeunes, sans que ce ne soit apparent. Les jeunes devaient goûter et sentir le dessert, pour ensuite deviner le ou les légumes qui s’y trouvaient. Les deux recettes que nous avons fait goûter sont en fait le pain aux bananes et légumes réalisé avec notre mélange Macédoine de légumes, ainsi qu’un fondant au chocolat et aux champignons, tiré du livre Recettes santé pour dents sucrées de Annik De Celles. Elle est l’auteur de plusieurs livres de recettes qui sont faites à base de légumes, et propriétaire d’un café-boutique où ses créations aux légumes sont disponibles chaque jour, pour manger sur place ou pour emporter à la maison. Elle prône véritablement la saine alimentation et le plaisir de manger, sans pour autant négliger l’apport de bons nutriments à notre corps. Les deux desserts que nous avons cuisinés ont tout simplement fait FUREUR dans les groupes!

Des réactions encourageantes et surprenantes!

Dès notre arrivée dans les classes, les jeunes ont immédiatement démontré un grand intérêt envers notre atelier. Le plaisir d’apprendre sur les légumes de façon ludique (et celui de ne pas faire de mathématiques) a créé une ambiance formidable! C’est donc dans le plaisir total que nous avons livré nos ateliers à ces jeunes, qui avaient plus d’un tour dans leur sacs…

Voici ce qui nous a le plus touché et surpris au cours de cette activité :

– Tous les enfants, sans exception, étaient curieux et allumés par le sujet et les activités.

– Les petits de maternelle auraient pu nous parler pendant des heures de leurs légumes favoris, des plats santé que leurs parents cuisinent, etc.

– Les enfants de 5-6 ans connaissaient presque tous les légumes qu’on leur présentait, une petite fille de la maternelle nous a expliqué ce qu’est le bok choy!

– Un petit garçon nous a repris, en nous disant qu’en fait, la tomate est un fruit plutôt qu’un légume, étant donné qu’elle provient d’une fleur et qu’elle contient des graines à l’intérieur.

– Les jeunes étaient simplement emballés à l’idée de parler de légumes pendant une heure.

– À chaque nouveau légume que l’on présentait au groupe, les enfants nous demandaient s’il pouvait être mangé en salade, car ils ADORENT les salades.

– Nous avons vu un jeune expliquer fièrement aux autres enfants de la classe pourquoi son légume préféré était le céleri.

– Les jeunes nous ont avoué avoir énormément appris sur des légumes qu’ils ne connaissaient pas. Ils nous ont affirmé avoir hâte de goûter au panais, à la betterave, à l’aubergine, à l’endive, etc.

– Face aux desserts aux légumes, les tout-petits étaient plus réticents, mais ils ont tout simplement adoré (la preuve : ils en ont tous redemandé).

– Ils ont admis ne pas avoir du tout détecté le goût des légumes dans les desserts, et qu’ils les avaient même aimé. La dégustation fut même ponctuée de « miam c’est délicieux », et de « ça ne goûte pas du tout les légumes »!

– Les jeunes ont demandé à ce qu’on leur envoie les recettes après l’activité, et ils ont bien l’intention de convaincre leurs parents de cuisiner des desserts santé.

Les voir repartir, le sourire aux lèvres, après avoir discuté et joué avec eux sur le thème de la nutrition, c’est une petite fierté pour l’équipe. C’est aussi un grand soulagement de voir que la croyance populaire selon laquelle les enfants n’aiment pas les légumes n’est en fait qu’un mythe.

Comment je peux reproduire cet enthousiasme vis-à-vis des légumes à la maison?

Asseyez-vous avec eux et discutez de ce qui leur ferait plaisir de manger : vous verrez, les enfants ont TOUS au moins deux ou trois légumes préférés qu’ils affectionnent plus que tout. Du moins… c’est ce qu’ils nous ont expliqué avec fierté lors des ateliers! N’attendez pas au mois de mars de l’année prochaine pour discuter de cela avec eux; le mois de la nutrition est peut-être terminé, mais c’est dès aujourd’hui qu’ils méritent pleinement de manger sainement.

Si vous êtes enseignant et que vous souhaitez faire une activité semblable avec votre groupe, écrivez-nous et nous vous ferons parvenir la liste complète des questions et des consignes.

Charades et expressions avec les noms de légumes

  1. Mon premier est le contraire de tard, mon second permet de tenir la voile d’un bateau. Mon troisième est le son [t]. Mon tout est rouge, rond et acide. – La tomate.
  2. Mon premier est la première lettre de l’alphabet. Mon second est le petit de la vache. Mon troisième est la 9ème lettre de l’alphabet. Mon tout est vert, ovale et possède un gros noyau. – L’avocat.
  3. Mon premier est la troisième lettre de l’alphabet. Mon second est le masculin du mot ‘’la’’. Mon troisième est l’aliment de base des chinois. Mon tout est un légume racine blanc et rond. – Le céleri.
  4. Mon premier est ce que je fais en mettant un pied devant l’autre. Mon deuxième est le verbe désignant la natalité à la 3e personne du singulier. Mon tout est un légume qui pousse dans la terre et qui se mange souvent en ragoût. – Le panais.
  5. Tomber facilement en amour = avoir un coeur… d’artichaut.
  6. Marcher à la file = marcher en rang… d’oignons.
  7. Avoir les oreilles déformées = avoir les oreilles en…. chou-fleur.
  8. Ne pas abandonner = Ne pas lâcher la patate.
  9. Être grand et mince = être grand comme une… asperge.
  10. Avoir le visage rouge de gêne = être rouge comme une… tomate.
  11. Appuyer sur l’accélérateur = appuyer sur le… champignon.
  12. Se mêler de ses affaires = se mêler de ses… oignons.
  13. Un mauvais journal = une feuille de… chou.
  14. Patienter = faire le… poireau.
  15. Avoir le coeur qui bat vite = avoir la patate qui bat vite.

Si vous connaissez d’autres expressions avec les noms de légumes, n’hésitez pas à nous les dire, nous les ajouteront à notre liste. Osez poser ces devinettes ou d’autres que vous aurez inventées, à vos jeunes, afin de faire mousser cet engouement pour les légumes!

des jeunes qui s'amusent sur le thème de la nutrition et des légumes!

2 Comments

  • Caroline Gravel says:

    Bonjour,

    Je suis enseignante en première année. Votre article est très intéressant et j’aimerais bien reproduire une telle activité avec mes élèves. Est-il possible d’avoir la liste complète de vos questions et de vos consignes comme vous le mentionnez dans votre texte. Merci à l’avance de votre temps !

    • Rosalie Cyr says:

      Bonjour Caroline,
      Voici les kits pédagogiques qui sont disponibles sur le site de la fondation Louis Bonduelle : cliquez ici.
      Toutefois, comme ces kits pédagogiques sont un peu datés, nous travaillons présentement pour en créer de nouveaux. Ils devraient être mis à disposition sur notre site d’ici la fin de l’année.
      Merci beaucoup pour votre intérêt!
      -L’équipe Arctic Gardens

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *