Jardinage 101

Jardinage 101

10 raisons d’avoir un jardin cet été

C’est une belle activité familiale

Avec le train de vie qui file toujours trop vite, il est parfois difficile de s’arrêter et de profiter des petits bonheurs simples qui s’offrent à nous. Cet été, il n’est pas question de perdre une seule seconde de ce qui pourrait devenir un moment mémorable en famille. Le jardinage vous permettra en effet de vous rapprocher, en menant à terme un projet commun. Au quotidien, un jardin vous permettra de passer plus de temps avec vos proches et de discuter.

Toujours avoir des légumes sous la main

Combien de fois vous déplacerez-vous au marché pendant la saison estivale? Avec un jardin, vous aurez toujours une alternative de secours, lorsque que l’envie d’une bonne salade de légumes colorés vous prendra ou pour accompagner vos mets. Vous avez un petit creux? Allez tout simplement faire un tour du jardin pour vérifier si une tomate ou un concombre est à point.

Manger plus de légumes

Si vous avez des enfants, pensez à les initier au jardinage et à en faire une activité commune.  Leurs petits plants grandiront, tout comme leur attachement envers leur potager. Ils prendront ensuite plaisir à manger leurs récoltes et à en redemander, car ce seront LEURS légumes dont ils seront très fiers! En plus de tout ça, le jardinage éveille la curiosité d’un enfant, puisqu’il voudra savoir comment les légumes font pour sortir ainsi de la terre!

Un bon geste pour la planète

Manger des produits locaux et de saison est un bon geste à poser pour l’environnement. Avoir un potager vous permettra de vous ranger à ces deux catégories. Si vous les cultivez sans engrais chimique, ceux-ci ne contiendront pas de pesticides ou d’insecticides.

Croquer la variété

Lorsque vous choisirez les légumes à faire pousser dans votre jardin, pensez à ceux que vous achetez le plus fréquemment au marché, mais pensez aussi à ceux que vous aimez, mais que vous n’achetez que plus rarement. Les avoir directement dans votre potager vous encouragera à les apprécier d’avantage et à varier votre consommation de légumes.

Savourer la fraîcheur

Les légumes vendus au supermarché sont souvent très gros. Ils ont donc plus de chance d’être empli de graines ou d’être pâteux. Faire son jardin, c’est aussi se donner la chance de récolter ses légumes (fèves, concombres, courgettes, betteraves, etc.) plus petits, donc plus savoureux et avec une meilleure texture.

Votre entourage sera ravi

Faire un jardin, c’est aussi produire un surplus de légumes et parfois, ne plus savoir quoi en faire. Parlez-en à n’importe qui ayant déjà possédé son propre potager : vous vous retrouverez avec de gros sacs contenant plus de légumes que vous pourrez en consommer. Pensez à congeler certains légumes ou à en mettre en conserves, mais faites aussi plaisir à vos proches en leur amenant des échantillons de vos dernières récoltes. Vous pouvez également aller en porter à un organisme local comme la soupe populaire de votre quartier.

Économiser de l’argent à long terme

La première année, il est normal de devoir dépenser un minimum d’argent pour acheter nos outils de jardinage (gants, arrosoir, système de poteau pour faire pousser les légumes en hauteurs, etc.). Vous devez ensuite acheter votre terre et vos graines. À partir de la deuxième année, le jardinage devient une activité rentable, puisque vous avez seulement vos plants à racheter. Si votre jardin devient assez gros et que vous pouvez y faire pousser une grande partie de votre consommation de légumes pour l’été, vous économiserez.

Garder la forme physique

Vous n’avez pas le temps de prendre l’air et de vous entraîner au quotidien? Le jardinage est un excellent prétexte pour sortir et bouger un peu. Vous travaillerez plusieurs muscles tout en vous amusant. Une heure de jardinage permet à un adulte de perdre en moyenne 400 calories! Faites par contre bien attention à votre posture, puisque personne n’est à l’abri des courbatures.

Des légumes d’ici

Faire un jardin, c’est aussi arrêter de se questionner sur la provenance de ses légumes. Ceux vendus au supermarché ont peut-être parcouru de grandes distances avant d’arriver sur les étagères. Avec un jardin, il n’y aura aucun secret sur la fraîcheur, la nature ni sur le moyen employé pour cultiver vos légumes.

 

FAQ

 

FAQ concernant le jardinage (Questions/Réponses)

Quand dois-je commencer à planifier mon jardin?

La fin du mois d’avril est parfaite pour planifier son jardin, puisque la vente de la terre, des graines et des jeunes pousses s’entame dès le début mai. La fin avril est le moment idéal pour commencer à y songer. Sortez dehors, mesurez le terrain dont vous disposez pour mettre la terre et semer vos graines. Faites-vous aussi un schéma de l’utilisation de votre espace, en laissant, bien sûr, des intervalles pour que les légumes puissent grossir sans problème!

Quelle superficie devrait avoir mon premier jardin?

Les experts recommandent un potager d’environ 120 pieds2 (12 m2) pour bien approvisionner un couple en légumes pendant la saison estivale. Tout dépend par contre du terrain que vous possédez. Pour une famille de quatre, 150 à 200 pieds2 (14 à 18 m2) de jardin suffisent si vous faites vos premiers pas dans le domaine. Vous pourrez ainsi planter une quantité raisonnable d’environ cinq ou six légumes différents.

Avec un grand terrain et quelques années d’expérience derrière la cravate (ou devrais-je dire, derrière la casquette et les gants de jardinage), un jardin de 750 p2 (72 mètres2), est réalisable. N’oubliez pas que plus votre jardin est grand, plus vous pouvez planter de variétés de légumes et plus vous pouvez espacer ces plants afin de leur permettre de grandir librement.

Il est par contre sage d’y aller graduellement, en commençant avec un plus petit jardin et en l’agrandissant à chaque été. Si vous utilisez une structure de bois pour encercler votre jardin, pensez à la faire plus grosse dès le premier été, quitte à ne pas utiliser tout l’espace, pour ne pas avoir à en reconstruire un l’annéesuivante.

Où est-il préférable de faire mon potager?

Choisissez un endroit, idéalement dans votre cour arrière, qui reçoit entre six et huit heures de plein soleil par jour; votre potager ne doit pas être dans l’ombre de votre cabanon ou de la maison du voisin. Choisissez une localisation facilement accessible de tous les côtés si vous ne souhaitez pas que l’arrosage se transforme en sport acrobatique.

Préférez un sol plat plutôt qu’en pente, mais si le choix ne s’offre pas à vous, faites simplement en sorte que la terre disposée soit, elle, à niveau. Ne choisissez pas un endroit trop près d’un arbre, car les racines de ce dernier risquent de gêner la croissance de vos légumes.

Pour les amoureux de jardins qui n’ont malheureusement pas l’espace nécessaire dans leur cour arrière, n’hésitez pas à vous créer un potager de balcon. Cultiver ses légumes dans un petit espace est de plus en plus populaire depuis quelques années, et il existe de nombreuses astuces afin de réaliser le projet de jardiner sur son balcon!

L'emplacement du jardin

Dois-je acheter des graines ou des petits plants?

Les petits plants de tomates achetés dans les pépinières sont très populaire, puisqu’ils te permettent de choisir facilement la variété, et t’assures qu’ils sont en santé. Les carottes, les haricots, les courgettes, les concombres et les betteraves se plantent facilement avec des graines, directement dans le jardin. La laitue peut être achetée dans les deux formats, pour ainsi avoir deux périodes de récoltes.
Il est possible de semer soi-même ses graines dans de petits contenant de terre, à l’intérieur, vers la fin mars, pour ensuite les transplanter dans son jardin à la mi-mai, mais cela requiert un peu plus d’expérience et de volonté.

Acheter des graines ou des plants?

Quels légumes sont à éviter dans un premier jardin?

Premièrement, le chou et le chou de Bruxelles, puisque ceux-ci attirent les insectes dans les potagers. Deuxièmement, le brocoli et le chou-fleur, puisque ceux-ci vont tous arriver à maturité au même moment, tellement que vous ne saurez plus quoi faire avec : vous finirez probablement par en donner une bonne partie avant qu’ils ne perdent leur fraîcheur. Troisièmement, le maïs, puisque dans les grands champs, les deux premiers rangs ne sont jamais très productifs, en raison du soleil et du vent excessif. Dans votre petit potager, si votre section maïs ne contient que deux rangs, vous serez forts déçus de constater qu’ils ne sont pas aussi beaux que vous l’espériez. Si vous vous acharnez à vouloir en cultiver, placez-les au fond, près d’une clôture, à l’abri du vent et du trop gros soleil!

Les bonnes et mauvaises semences

Quelle terre devrais-je utiliser?

La terre choisie doit contenir du sable, de l’argile et évidemment de la terre pure. Le mélange de ces trois éléments permet habituellement aux légumes de pousser sans problème. De la terre noire pure, de la terre trop argileuse ou de la terre trop sablonneuse ne seront pas efficaces.

Pour trouver la terre idéale selon vos légumes, rendez-vous dans une pépinière ou tout autre magasin de jardinage afin de vous informer auprès d’un expert. Choisissez ensuite l’engrais naturel approprié à vos projets de jardinage (fumier, composte, engrais solubles, ou même des coquilles d’oeuf broyées). Peu importe la terre et l’engrais choisis, l’important est d’étendre le tout en une couche assez épaisse dans votre jardin, afin de permettre aux racines de bien se développer.

Quand dois-je mettre la terre et planter mes légumes?

Vous pouvez mettre la terre dans votre potager dès que les sols ne sont plus gelés. Vous pouvez donc semer lorsque ceux-ci n’atteignent plus des températures allant en dessous de 10 degrés. Les semences se font donc vers la mi-mai et jusqu’au début juin! En achetant des bébés plants (des graines ayant été mises en terre quelques semaines avant l’achat), vous gagnerez deux ou trois semaines : c’est donc l’idéal si vous êtes à la dernière minute ou que vous espérez des résultats immédiats. Consultez notre calendrier des récoltes pour savoir quand planter et récolter vos différents légumes.

Comment devrais-je disposer mes plants?

Peu importe où et comment vous décidez d’implanter votre jardin, pensez à tracer des rangs et des allées dans la terre; la terre dans les rangs doit être surélevée, car ceux-ci serviront à accueillir les plantations. Les allées permettront une bonne respiration des différents légumes. Certains comme les carottes, les oignons et les fèves, peuvent être plantés sur deux rangs côte-à-côte, en laissant plus ou moins 20 pouces (50 cm) d’espacement entre chacun d’eux. La disposition de vos plantes évoluera d’année en année, selon les constats que vous ferez après chaque été.

Semer (quelle terre et engrais choisir, comment disposer ses plants, comment efectuer la mise en terre)

Quels légumes sont des bons et de mauvais compagnons de jardin?

Avant l’arrivée des pesticides chimiques, des techniques de compagnonnage ont été développées pour favoriser le meilleur environnement naturel possible à la pousse des légumes. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour la création de votre jardin estival, voici quelques légumes ainsi que leurs bons et leurs mauvais voisins de jardin. Sachez que les mauvais voisins peuvent mutuellement se nuire lorsque vient le temps de la croissance.

voisins_légumes

À quel moment de la journée dois-je arroser mes légumes?

Tant et aussi longtemps que les nuits sont fraîches (fin mai et début juin), n’arrosez pas en fin de journée, puisque le refroidissement et la stagnation de cette eau dans le sol poseront potentiellement problème. Au printemps, il est donc conseillé d’arroser en fin de matinée, lorsque les sols se sont bien réchauffés. En été, c’est tout le contraire : arroser en plein milieu de la journée est complètement inutile puisque l’eau s’évapore si rapidement que les plants n’auront pas le temps de l’absorber. L’été, sortez plutôt abreuver vos légumes tôt le matin, ou après le souper, lorsque le soleil déserte lentement le ciel.

À quelle fréquence dois-je arroser?

Pour voir si votre plant a besoin d’eau, toucher et gratter la terre à sa base et vous pourrez ainsi déterminer son niveau d’humidité. Lors du premier mois de croissance, arrosez au moins deux fois par semaine. Inutile d’arroser les plants un peu chaque jour; arrosez-les moins souvent, mais en plus grande quantité. Ça oblige donc les racines à puiser l’eau plus profondément dans la terre, ce qui favorise une meilleure croissance des légumes.

Comment arroser sans abîmer les plants?

Arrosez les plants à la base et assurez-vous que vous faites couler l’eau tout en douceur avec une pression faible, sinon quoi vous perforerez votre sol. Lorsqu’il s’agit des bébé plants que vous venez tout juste de transplanter dans votre jardin, faites bien attention de ne pas mouiller les feuilles; sinon quoi celles-ci colleront sur le sol et feront mourir le plant.

Quelle eau prendre pour arroser le jardin?

Inutile de gaspiller de l’eau potable et propre pour arroser le jardin. Installez-vous des bacs qui récupéreront l’eau de pluie, que vous transviderez ensuite dans votre arrosoir. Sinon, conservez l’eau de la cuisson de vos patates ou autres légumes, de votre riz ou de vos pâtes pour le jardin. Ce faisant, vous offrirez à votre terre une eau pleine de bons nutriments pour la pousse de vos légumes. Assurez-vous par contre de ne pas saler l’eau!

Guide de l'arrosage du jardin

Comment faire pour empêcher les animaux de manger mes plantes?

Il n’existe pas d’engrais ou de plantes qui feront fuir les marmottes qui fouinent dans les potagers. Essayez de les effrayer en plantant des fourchettes de plastique, tête vers le haut autour de vos plants. Si vous remarquez que l’une d’elles profite quand même de vos récoltes, passez à la SPCA ou à un refuge animalier pour y louer une cage (à un coût variant entre 10 $ et 25 $ pour 7 jours), puis placez-la dans votre jardin en prenant bien soin d’y mettre un appât à l’intérieur. Vérifiez ensuite chaque jour si vous avez attrapé ladite bête; lorsque ce sera le cas, amenez la cage dans un espace vague (un parc national par exemple), afin de la relâcher. Si vous ne voulez pas relocaliser les bêtes par vous-mêmes, informez-vous auprès de la SPCA la plus proche, puisqu’elles offrent généralement ce service; vous n’avez qu’à défrayer les coûts de transport.

Comment jardiner tout en respectant totalement l’environnement?

– Mettre des copeaux de bois ou de cacao sur la terre entre vos plants afin de créer un engrais naturel plutôt que d’en acheter du chimique.

– Arroser tôt le matin ou le soir pour éviter les pertes d’eau dues à l’évaporation et plutôt que d’arroser avec de l’eau potable.

– Récupérer votre eau de pluie dans de grands sceaux afin de la réutiliser dans votre jardin.

– Utiliser du compost comme engrais, si vous faites du compost dans votre cour ou si votre ville offre la possibilité de vous en procurer un sac.

 

Les légumes faciles à faire pousser – comment réussir? 

Des dizaines de légumes pourraient très bien pousser dans votre potager. Par contre, certains nécessitent plus d’expérience, d’attention et de travail que d’autres. On conseille aux débutants de ne pas surestimer leur temps et leurs talents en jardinage, et de choisir des légumes faciles à entretenir. Voici donc les légumes que nous vous recommandons de faire pousser, si vous êtes un débutant, ainsi que quelques trucs afin de les cultiver avec succès!

Les tomates

– Les graines de tomates prennent près de quatre mois avant d’être mangeables, osez donc acheter des bébés plants, vous sauverez le temps d’attente de la germination, soit plus de deux mois.

– Sachez que les tomates ont besoin de beaucoup de soleil.

– Plantez les plants à environ 50 cm les uns des autres.

– Arrosez près du sol pour ne pas abîmer les feuilles.

– Arrosez-les une à deux fois par semaine, en grande quantité.

– Récoltez-les au fur et à mesure qu’elles se transforment du vert au orange/rouge.

– Encerclez vos plants ou utilisez un tuteur auquel vous pourrez les attacher lorsqu’ils grandiront.
C’est le légume le plus économiquement rentable, puisque chaque plant peut vous rapporter près de 30 livres de tomates durant un été, et parce que la cueillette dure près de quatre mois.

Les carottes

– Nécessitent une bonne terre riche.

– N’enterrez pas les graines très profond dans la terre : un demi centimètre de profondeur suffit.

– Disposez-les au soleil

– Arrosez en gouttelettes fine.

– Le premier mois, arrosez-les 4 à 5 fois par semaine en petite quantité.

– Après un mois, arrosez-les 1 à 2 fois par semaine en grande quantité.

– Plantez-les au printemps et vous aurez une belle grosse récolte à la fin de l’été ou semez-en une rangée chaque semaine pendant 1 mois, afin de disperser vos récoltes.

Les haricots verts et jaunes

– Si vous manques d’espace, choisissez les haricots grimpants : vous aurez plus d’espace au sol pour d’autres légumes.

– Plantez les graines à environ ½ pouce de profondeur.

– Installez des tuteurs qui s’assureront de maintenir les plants lorsqu’ils seront grands.

– Arrosez-les régulièrement (environ 3 fois par semaine).

Les courgettes

– Plantez les graines par groupe de 3.

– Laissez un espace d’environ 70 cm entre chaque semence pour leur permettre de pousser librement.

– Cueillez-les environ deux mois après avoir semé les graines, lorsque leur taille est suffisamment grosse.

– Ne soyez pas surpris par l’abondance de vos récoltes lors d’une première expérience.

La laitue

– Osez planter des bébés plants ET des graines, pour ainsi avoir deux récoltes.

– Donnez-lui beaucoup de soleil.

– Arrosez vos plants assez souvent (environ 3 fois par semaine), et donnez-leurs chaque fois beaucoup d’eau.

– Soyez à l’affût des vers qui peuvent être voraces et endommager vos plants.

Les concombres

– Les concombres sont les derniers légumes à semer, soit vers la fin mai ou le début juin.

– Semez les graines a environ 1 centimètre et demi de profondeur.

– Assurez-vous de laisser près d’un mètre entre chaque plant de concombres que vous semez.

– Les concombres nécessitent eux aussi beaucoup de soleil.

– Arrosez-les abondamment (et environ 2 à 3 fois par semaine).

– Pensez à placer ces plants entre deux semences qui les protégeront des trop gros vents, puisque les concombres n’aiment pas les courants d’air.

– Essayez de les récolter légèrement avant leur totale maturité (donc avant qu’il ne contienne trop de graines); le goût sera meilleur que ceux vendus en épicerie.

– Assurez-vous de les faire pousser en hauteur en attachant les plants avec de la ficelle à une structure verticale (treillis, poteaux de clôture, bâton de hockey planté à l’envers ou autre).

Les betteraves

Même si vous n’êtes pas fanatiques de celles-ci lorsqu’elles sont poêlées, bouillies ou rôties, songez à tous les pots de betteraves marinées que vous pourrez faire, une fois l’automne arrivé.

– Laissez environ 30 cm entre chaque plant.

– Arrosez-les avec modération (1 fois par semaine suffit, sauf en cas de sécheresse).

– Récoltez-les lorsqu’elles auront la grosseur d’un gros oeuf.

– Réservez-vous un après-midi vers la fin de l’été afin de mettre vos betteraves marinées en pots scellés pour les conserver toute l’année.

– Gardez-en quelques-unes afin d’en manger quelque fois en accompagnement.

 

Autres petites astuces pour réussir votre premier jardin

  • Ne marchez pas dans votre potager après une averse, cela tasse le sol et favorise le développement des « mauvaises » herbes.
  • Prévoyez des fleurs dans le plan du potager, elles attirent les insectes pollinisateurs nécessaires à la fructification.
  • Lorsque vous transplantez vos bébé plants, faites attention pour ne pas abîmer les feuilles ni les racines.
    Transplantez vos bébés plants en fin d’après-midi, pour ne pas leur faire directement subir le gros soleil plombant.
  • Ne mettez pas plus de terre par-dessus vos semences que la grosseur des graines eux-mêmes. Les graines plus grosses doivent donc être recouvertes de plus de terre.
  • N’oubliez pas d’enlever régulièrement les mauvaises herbes présentes près de vos plants, c’est ce qu’on appelle faire du « sarclage ». En les enlevant au fur et à mesure, vos légumes pousseront plus aisément.
  • Avant d’entamer votre premier jardin, renseignez-vous auprès de votre entourage. Vos parents ou grands-parents ont peut-être déjà fait du jardinage : leurs bonnes et mauvaises expériences dans le domaine pourront vous guider tout au long de votre processus.
  • La règle d’or en jardinage, c’est d’aimer ce que l’on fait. Entretenir un jardin est un petit plaisir de la vie et une chance inouïe.

Rappelez-vous que votre premier jardin ne sera pas parfait et que c’est tout à fait normal. Apprenez de vos expériences personnelles et n’oubliez pas que les ressources ne manquent pas pour répondre à vos questionnements. Les livres, l’internet, votre entourage… n’hésitez pas!

Sachez aussi que le jardinage est une activité qui rend accro, et que même les plus septiques d’entres-vous auront envie de recommencer l’année suivante. L’expérience est enrichissante et même si le premier jardin est le plus difficile, c’est aussi celui qui permet le plus d’apprendre.

Sur ce, toute l’équipe de chez Arctic Gardens vous souhaite du succès dans vos semences, et vous suggère de vous lancer à fond dans ce projet. Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentant cet article.

– Téléchargez ici notre guide de jardinage imagé, afin de l’afficher bien à la vue cet été!

Bon jardinage!

11 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *