La conservation des aliments : 5 erreurs souvent commises

On a tous déjà fait un faux pas concernant la conservation de nos aliments. Quelquefois, on utilise un contenant inadéquat et notre aliment se défraîchit, alors qu’on espérait l’apporter comme lunch le lendemain midi. Parfois, on congèle de grandes portions de nourriture en se sentant prêt à toute éventualité une fois l’heure des repas venue. Puis, trois mois plus tard, on culpabilise de tout jeter. On les avait oubliés, ces fameux restants…

On a quand même une bonne raison de commettre ce genre de maladresse: la conservation des aliments, c’est compliqué! Nous vous partageons quelques trucs pour ne plus tomber dans le piège des erreurs les plus communes.

1. Ranger ses aliments au mauvais endroit

Ranger ses aliments

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que plusieurs d’entre nous n’ont probablement jamais rangé certains aliments à leur emplacement idéal.

Les aliments qu’on ne range pas au bon endroit
  • Les noix : idéalement dans le réfrigérateur
  • Les concombres : sur le comptoir
  • Les avocats : sur le comptoir
  • La farine de blé : dans le réfrigérateur

Eh oui, les noix se conservent mieux dans le réfrigérateur que dans notre garde-manger. Leur huile rend leur goût amer si elles demeurent à la température ambiante. Les concombres ont besoin de passer leur séjour sur le comptoir, puisque le froid les dégrade plus rapidement. Les avocats aussi doivent demeurer sur le comptoir pour mûrir à point. La farine de blé, elle? On la réfrigère pour la conserver au-delà de trois mois. Désormais, on ne rangera plus notre épicerie de la même façon!

On ne peut pas se proclamer immédiatement expert en rangement des aliments. Avant, on doit savoir que les aliments ont une place spécifique à l’intérieur du réfrigérateur. D’ailleurs, on ne devrait pas empiler les fruits dans leur compartiment. On laisse un espace autour de chacun pour éviter qu’un fruit, au contact d’un autre, mûrisse prématurément. Le même principe s’applique pour le congélateur: on distancie les différents produits pour permettre à l’air de circuler. Et attention, les aliments ne se congèlent pas tous. Par exemple, la mayonnaise, les aliments frits et la crème ne supportent pas la congélation.

2. Emballer ses aliments dans les mauvais récipients

Contenant hermétique

Les récipients que vous utilisez auront un réel impact sur la conservation de vos aliments. Si les contenants ne sont pas assez étanches, vos restes ne dureront qu’une journée avant de changer radicalement d’aspect.

Pour la congélation et la réfrigération

Les contenants hermétiques protègent votre nourriture contre les brûlures de congélation. Les emballages en plastique de l’épicerie ne sont pas assez étanches pour préserver vos viandes au congélateur. Alors, la prochaine fois, retirez l’emballage original pour mettre à l’abri vos aliments dans des sacs refermables faits pour la congélation. Eh oui, encore quelque chose à vérifier : vos sacs sont-ils conçus pour être congelés? Sur le marché, il existe des sacs refermables pour entreposer les aliments et d’autres pour les congeler. Regardez sur la boîte, c’est clairement indiqué.

Les sacs flexibles conservent aussi bien les liquides que les aliments solides. Par contre, on doit retirer le plus d’air possible avant de les mettre au froid, et l’on ne peut s’en servir plus d’une fois, car le plastique se détériore après quelques emplois. Les contenants rigides sont réutilisables, mais, pour eux aussi, on doit vérifier s’ils se rangent au congélateur. Normalement, sous le plat, un logo en forme de flocon de neige nous l’indique. On privilégie les récipients rigides pour les liquides. Les fuites surviendront plus rarement avec ces contenants.

Pour l’entreposage

Des contenants pour les aliments secs

Ce n’est pas seulement au moment de la congélation qu’on doit penser à nos récipients. Les aliments secs doivent aussi être entreposés dans des contenants hermétiques pour les mettre à l’abri de l’humidité. On déteste tous manger des céréales ramollies et fades… Si on les range dans un pot bien scellé, elles se conserveront plus longtemps et ne perdront pas de leur croustillant!

Les aliments qui gagnent à être bien entreposés
  • Les céréales
  • Les craquelins
  • Les biscuits
  • La farine
  • Le sucre

La cassonade est un peu capricieuse, vous pouvez la ranger dans un contenant, mais ne la retirez pas de son sac en plastique, puisque c’est à ce moment-là qu’elle durcit et devient dure comme le roc!

Pour le long terme

Mise en conserve

Les pots Mason sont un autre récipient à considérer pour la conservation de nos aliments. La mise en conserve préserve parfaitement nos différentes préparations, comme les confitures maison ou la sauce à spaghetti. On en profite pour cuisiner le double de la recette: la sauce à spaghetti sera prête pour les soirs de semaine où l’on manque de temps (ou d’énergie, avouons-le) pour cuisiner!

Les aliments en conserve se gardent entre 12 et 18 mois lorsque les pots sont bien scellés. Comment s’assurer qu’ils sont bien fermés? Lorsqu’ils refroidissent, les couvercles rentrent vers l’intérieur en produisant un bruit sec, un petit « pop! » Si des bulles de gaz apparaissent dans votre préparation, c’est que la cuisson a été insuffisante. Dans ce cas-là, on ne peut consommer le produit. Effectivement, la technique de mise en conserve prend du temps et elle s’apprivoise lentement.

Malgré le fait qu’on doit s’armer de patience, on s’assure que nos aliments mis en conserve garderont leur valeur nutritive longtemps. Une fois notre préparation réussie, on se récompense en montrant fièrement notre joli pot de confiture à toute la maisonnée! Vos recettes feront sensation et elles seront à la portée de tous, prêtes à être dégustées. L’autre avantage nous poussant à choisir la mise en conserve : on profite d’aliments d’ici même lorsqu’ils sont hors saison.

3. Gaspiller malgré tout

L'inventaire de ses armoires de cuisine

On conserve nos aliments dans tellement d’endroits (réfrigérateur, armoires, cave, second congélateur) qu’on en oublie souvent et en jette beaucoup.

Pour prévenir cette perte, on répertorie tous les produits présents dans notre garde-manger dans un tableau que l’on peut remplir à la main. Ainsi, la liste se modifie aisément! Pour écouler ses provisions, on élabore le menu de la semaine en fonction de ce qu’on possède déjà. On ne consulte les rabais dans les circulaires qu’en deuxième lieu.

Faire la rotation des conserves

On achète certains produits même s’ils ne figurent pas sur notre liste d’épicerie en se disant qu’on les aura en cas de besoin. Par contre, trop souvent, notre prévoyance s’avère inutile. On oublie que ces aliments étaient dans notre garde-manger, et c’est trop tard pour les utiliser…

Pour contrer ce gaspillage, on peut effectuer une rotation des produits lorsqu’on range nos courses. Si vous avez déjà une soupe en conserve, placez la nouvelle en dessous afin de consommer l’ancienne en premier.

Conserver selon notre consommation

Autre astuce, on congèle nos restants en portions individuelles. Ainsi, on peut ensuite dégeler uniquement ce dont on a besoin. Même astuce pour la viande: dès notre arrivée de l’épicerie, on sépare les morceaux de viande en fonction de notre consommation future. De cette façon, on évite d’affronter le paquet économique dans lequel toutes les poitrines de poulet sont toujours prises ensemble alors qu’on n’en veut qu’une seule.

4. Ne pas connaître les dates de péremption

Des aliments bien conservés

Chaque aliment possède ses propres caractéristiques pour ce qui est du temps ou du lieu de conservation. Ce qui s’applique pour un ne s’applique pas nécessairement pour l’autre. En plus, les règles changent si l’aliment est cuit ou cru, avec ou sans sauce, congelé ou décongelé…

Par exemple, le poulet cuit se conserve trois ou quatre jours dans le réfrigérateur, mais seulement un ou deux lorsqu’il est imbibé de sauce. Le poisson gras, comme le saumon, se conserve un ou deux jours au réfrigérateur et deux mois au congélateur. Tandis que le poisson maigre, comme le tilapia, se garde jusqu’à trois jours réfrigéré et jusqu’à six mois congelé… Les caractéristiques des aliments comptent beaucoup dans la durée de conservation!

Doit-on toujours se fier à la date de péremption?

La date de péremption est, souvent, un bon indicateur. Toutefois, elle ne fait pas toujours l’unanimité dans le monde agroalimentaire. Vous avez sans doute déjà entendu dire qu’un yogourt, par exemple, est encore consommable même une fois la date de péremption dépassée.

En vérité, il y a un moyen simple de savoir si l’on peut consommer ou non un aliment lorsque la date est expirée depuis quelques jours. Il existe deux types d’indication sur les produits. D’abord, il y a l’inscription « à consommer jusqu’au », qui est la date limite de consommation. Dans ce cas-là, on ne devrait pas prendre de chance et jeter le produit. Par ailleurs, il y a aussi la mention « de préférence avant le », qui est, en fait, la date limite optimale. L’aliment sera meilleur et plus frais avant cette date, mais toujours consommable après ce laps de temps. Ces quelques mots apportent une nuance importante!

La durée de conservation des légumes

Les légumes frais ne se gardent pas très longtemps. Pour pallier ce problème, vous pouvez opter pour les légumes surgelés qui conservent leur pleine fraîcheur jusqu’à trois semaines! Si l’on choisit les légumes frais, on doit connaître leur date de péremption, puisqu’elle n’est pas inscrite sur ces aliments. Ne vous fiez jamais à l’odeur ou à l’aspect des aliments pour déterminer s’ils sont encore consommables, ces indices, en général, nous induisent en erreur.

Aliment Réfrigérateur (4°C ) Congélateur (-18°C )
          Tomates             1 semaine 1 an
Concombres 1 semaine _
Champignons 5 jours 1 an
Asperges 4 jours 1 an
Choux-fleurs 6 jours 1 an
Carottes 3 mois 1 an
Céleris 2 semaines 1 an
Maïs entiers 2-3 jours 1 an
Épinards 4-5 jours 1 an

La durée de conservation des viandes

Pour les viandes et les poissons, on peut s’en remettre aux dates de péremption inscrites sur l’emballage. Toutefois, s’ils sont congelés plusieurs semaines, il est difficile de savoir si on peut les consommer. Leur durée de conservation est donc importante à connaître.

Aliment Réfrigérateur (4°C ) Congélateur (-18°C )
Poulet cuit 3-4 jours 1-3 mois
Jambon cuit entier 7-10 jours 1-2 mois
Viande cuite 3-4 jours 2-3 mois
Crabe cuit 1-2 jours 1 mois
Huîtres sans écailles 10 jours 2-4 mois
Huîtres dans l’écaille 2-3 semaines _
Moules sans écailles 1-2 jours 3 mois
Moules dans l’écaille 2-3 jours _
Pétoncles 1-2 jours 3 mois

La durée de conservation des mets préparés

Le plus ardu est de savoir si un met déjà préparé peut encore se consommer après quelques jours dans le réfrigérateur. Les nombreux ingrédients compliquent le calcul!

Aliment Réfrigérateur (4°C ) Congélateur (-18°C )
Pâtes sans sauce 3-5 jours 3 mois
Sauce à la viande 3-5 jours 4-6 mois
Quiches et pâtés 2-3 jours 3 mois
Potages et soupes 3 jours 2-3 mois
Riz cuit 5-6 jours 6-8 mois
Sandwichs 1-2 jours 6 semaines
Légumineuses cuites 5 jours 3 mois
Mets en casserole 2-3 jours 3 mois
Pain 7 jours 3 mois

 

Pour éviter d’apprendre ces différentes dates par cœur, imprimez ce thermoguide pour l’afficher sur votre porte de réfrigérateur.

Pour les restants, ils doivent être réfrigérés en moins de deux heures. Il n’est pas question que nos futurs lunchs demeurent trop longtemps sur la cuisinière. Aussitôt qu’on termine notre dernière bouchée, on s’affaire à ranger nos restes. En même temps, on en profite pour étiqueter le nom du plat et sa date de création sur le récipient afin de savoir, même après quelques jours, si le repas est encore comestible.

Certains aliments nous demandent beaucoup moins de gestion, car ils se préservent longtemps. La moutarde sèche se conserve trois ans, et le sucre et le vinaigre, deux ans! Moins de soucis à se faire de ce côté-là, mais on doit tout de même s’en souvenir le moment venu.

5. Recongeler un aliment

Des petits pois congelés

L’erreur à ne jamais commettre, c’est de congeler deux fois le même aliment. Notre santé en dépend! Recongeler n’importe quel produit augmente la prolifération de bactéries. Donc, manger un produit recongelé peut forcément nous rendre malades. On peut éviter une intoxication alimentaire en retenant ceci: on ne congèle jamais deux fois le même produit!

Si l’on souhaite remettre de la viande au congélateur, on doit la cuire préalablement. Autre exception : on peut la recongeler si elle a très peu dégelé, c’est-à-dire si des cristaux de glace sont encore présents. Dernier conseil : pour décongeler la viande, on la met idéalement dans le réfrigérateur et non sur le comptoir, puisque les bactéries se multiplient dès que la température est au-dessus de 4°C. C’est la situation qu’on souhaite éviter, bien sûr!

Voilà beaucoup de choses auxquelles penser en matière de conservation des aliments. On devra fournir des efforts pour changer quelques-unes de nos habitudes afin de ne plus commettre ces erreurs. Notre santé, la qualité de nos aliments et nos économies dépendent de notre manière de préserver nos aliments. Toutes les raisons sont bonnes pour s’en préoccuper attentivement. Et vous, comment gérez-vous vos provisions? Faites-nous part de vos trucs sur la conservation des aliments!

Les astuces en bref...

21 Comments

  • Mélanie Gazaille says:

    Bonjour, j’adore vos produits et j’aimerais en consommer davantage. Est ce possible d’obtenir des rabais sur certains produits.? Existe-t-il des coupons me permettant d’épargner? Merci beaucoup de votre attention.

    • Julie Duhamel says:

      Bonjour Mélanie!
      Merci pour l’intérêt que vous portez à nos produits. Nous diffusons régulièrement des publications sur Facebook quant à nos coupons. Suivez-nous sur notre page Facebook et restez à l’affût de nos promotions.

  • Helene says:

    Bonjour,
    J’ai fait cuire de la ratatouille (aubergines, oignons, tomates, courgettes, poivrons, passata et herbes provencales, et bien sur de l’huile d’olive et de l’ail) au slow cooker (autocuiseur?) la nuit derniere. J’ai eteint l’autocuiseur ce matin, mais comme j’etais un peu a la bourre, je suis partie au boulot en oubliant de mettre la ratatouille (dans le plat de cuisson) au frigo. Et comme par hasard il y avait une vague de chaleur aujourd’hui (jusqu’a 30 degres pendant la journee). En rentrant j’ai transvase la ratatouille dans des containers en plastiques que j’ai mis au congelateur: puis-je la manger ce weekend, ou dois-je la jeter? J’ai fait une intoxication alimentaire en avril (fromage achete au supermarche, qui n’avait a priori rien de suspect, donc probablement une listeriose) et je n’ai pas envie de remettre ca, mais j’ai egalement horreur de jeter la nourriture!
    Merci pour votre site, j’ai trouve des informations tres utiles et je repasserai.
    Cordialement,
    Helene

    • Sabrina Dionne says:

      Bonjour Helene!
      Pour tout ce qui est cuisiné, il est recommandé de réfrigérer dès que le met atteint la température pièce, donc de ne pas laisser sur le comptoir plus de 4 heures. Malheureusement, par soucis pour votre santé, nous vous conseillons de ne pas consommer votre ratatouille. Vaut mieux prévenir que guérir!
      Merci pour vos bons mots sur nos articles, nous sommes que vous y ayez trouvé des informations utiles 🙂

  • Lise says:

    J’ai oublier de ramasser un sac d épicerie. Malheureusement c’était un poulet et un morceau de saumon pendant près de trois heures puis je le consommer?au toucher c’était encore froid.

    • Sabrina Dionne says:

      Bonjour Lise,
      Comme la propagation de bactéries est très rapide pour la viande crue, surtout la volaille, nous vous conseillons de ne pas consommer votre poulet ou votre saumon si vous avez des doutes quant à sa salubrité. Vous pouvez consulter cette notice sur la salubrité de la volaille pour plus d’informations.

  • J G Vaillancourt says:

    SI je conserve mes repas que j’ai cuisiné à l’avance dans des pots mason que j’ai ébouillanté et que je les place au réfrigérateur pour les manger dans le mois suivant y a t’il un danger d’empoisonnement alimentaire?

    • Philippe Montreuil says:

      Bonjour,

      Afin de supprimer tout danger d’empoisonnement alimentaire par la propagation de spores qui peuvent causer le botulisme, voici ce que nous vous conseillons: Pour vos repas qui seraient plus acides, comme des fruits en conserves, des salsas ou des légumes marinés, tels que la betterave et les cornichons, ébouillanter les pots suffit.Toutefois, pour les repas qui sont peu acides, comme des viandes, des légumes ou des recettes avec de la viande, il faut terminer la mise en conserve avec un traitement de chaleur à l’autoclave.

      Ce procédé permet d’atteindre des pressions et températures élevées qui détruiront les spores qui pourraient se créer. Une fois vos pots bien pressurisés, vous pourrez les conserver au réfrigérateur ou au congélateur. Cependant, lorsqu’ils seront ouverts nous vous conseillons de consommer vos plats dans les 2-5 jours qui suivent.

      • Jean Cloutier says:

        Merci Philippe!
        Ce serait bien de savoir le temps requis selon l’aliment ou selon la cuisson précédemment faite!

        Jean

        • Philippe Montreuil says:

          Bonjour Jean,

          Il existe plusieurs modèles d’autoclave sur le marché. Ainsi, pour connaitre le temps requis selon l’aliment ou la cuisson antérieure, il faudra vérifier avec les directives du modèle d’autoclave que vous utiliserez. Généralement, chaque compagnie dresse une liste plutôt exhaustive des plats ou des aliments que vous pouvez mettre dans l’autoclave, avec le temps requis pour le traitement de chaleur.

  • Alexandra says:

    Pour m’aider, j’utilise l’application “Dans mon frigo” afin de répertorier ce qui doit passer date bientôt. Ça m’envoie directement une alerte sur mon téléphone quand x produit est sur le point de se perdre.

  • hayat says:

    bonjour. je trouve très intéressant cet échange. ma question : j ai préparé des cuisses de poulet dans un sac de cuisson au micro-ondes.
    j ai laissé refroidir et puis j ai mis le sac sans l ouvrir au réfrigérateur 24h avant de consommer le poulet.
    est ce que cette manipulation est saine ou déconseillée?
    merci de m éclairer la dessus.

    • Valérie Dupuis says:

      Si le sac que vous avez utilisez a été créé pour une cuisson vapeur au micro-onde, il n’y a pas de problème! 🙂 Cependant, il est déconseillé d’utiliser un plat qui n’est pas sécuritaire au micro-onde, des particules pourraient se glisser dans votre repas, ce qui est dangereux pour la santé.
      Pour la volaille cuite, il est conseillé de la consommer dans les 3 à 4 jours suivant sa cuisson.

  • Catherine Gagnon says:

    Bonjour
    Je fais affaire avec une compagnie qui prépare ses mets congelée avec des sacs de légumes congelés ArticGardens. Si je comprends bien, je cours une chance de m’intoxiquer chaque fois que je mange un de leur plat, puisque les légumes ont été congelée 2 fois?
    Merci!

    • Kevin Morin Laflamme says:

      Bonjour Catherine,

      Toutes nos excuses pour le délai de notre réponse!

      Comme cité dans l’article, il ne faut pas recongeler le même aliment plus d’une fois, comme recongeler n’importe quel produit augmente la prolifération de bactéries. Nos légumes peuvent être utilisés pour vos préparations, mais ne devraient pas être recongelés par la suite!

      Nous vous recommandons de partager cette information avec cette compagnie, par soucis de santé et sécurité!

      Merci

  • Claudette Tetreault says:

    Bonjour, peut-on recongeler vos légumes si nous les avons fait cuire?

    Merci.

    • Rosalie Cyr says:

      Bonjour Claudette,

      Comme cité dans l’article, il ne faut pas recongeler le même aliment plus d’une fois, comme recongeler n’importe quel produit augmente la prolifération de bactéries. Nos légumes peuvent être utilisés pour vos préparations, mais ne devraient pas être recongelés par la suite!

      Merci 🙂

  • Claudette Tetreault says:

    Bonjour,

    Même si nous les avons faits cuire?

    • Rosalie Cyr says:

      C’est bien le cas, oui. Il est préférable de les décongeler une seule fois, selon la portion nécessaire, pour ensuite les manger. Même si vous les avez faits cuire, les recongeler par après risquerait de créer des bactéries.

      Merci!

  • Claudette Tetreault says:

    Merci pour vos précisions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *