L’ABC de la cuisine collective

Ces temps-ci, la cuisine collective fait beaucoup parler d’elle un peu partout sur le Web. Certains connaissent très bien le mouvement, d’autres, peu et quelques-uns y participent probablement sans même s’en rendre compte. Afin de vous éclairer, nous vous avons préparer un dossier complet sur le sujet.

Cuisiner en groupe ne date pas d’hier. On a simplement à penser à nos grands-parents ou à nos arrière-grands-parents qui préparaient les conserves à la fin de l’été avec les récoltes du jardin. Tout un groupe de personnes mettait la main à la pâte afin de se faciliter la tâche, et on ramenait notre partie des conserves chez soi. Maintenant, si la cuisine de groupe est moins un geste d’entraide, on y trouve plus de plaisir car c’est un réel bonheur que de cuisiner avec des gens qu’on aime!   

La cuisine collective, c’est quoi?

La cuisine collective, c’est le fait de cuisiner en groupe. Le principe consiste à préparer des recettes en grandes quantités qui sont ensuite redistribuées en parts égales aux participants. Ce principe est utilisé notamment dans les cuisines communautaires, présentes un peu partout au pays. Cuisiner en grandes quantités est très économique et c’est pourquoi des mouvements sociaux ont été créés.

Comment être efficace?

Comment être efficace

Si vous décidez de cuisiner en groupe à la maison, vous devez préparer un bon plan d’action afin d’être efficace. Voici quelques étapes qui vous faciliteront la tâche une fois venue la journée de cuisine :

  1. La planification

La planification, c’est l’étape la plus importante de toute séance de cuisine en groupe!

À ce stade, vous aurez à :

  • Choisir la ou les recettes : prenez le temps de consulter les livres de recettes, les blogues et les magazines culinaires afin de décider des recettes que vous allez cuisiner tous ensemble. Ajustez le nombre de recettes à faire selon le temps que vous voulez mettre dans l’activité, le nombre de participants (idéalement de 4 à 8 personnes) et leur expertise. Si vous et votre groupe débutez en cuisine, faites un maximum de deux plats simples, alors que si vous êtes expérimentés, faites-en jusqu’à quatre ou cinq.
  • Dresser la liste des ingrédients : une fois la ou les recettes choisies, écrivez tous les ingrédients dont vous aurez besoin pour cuisiner. La liste sera aussi utile à la personne chargée de faire les courses au supermarché.
  • Répertorier le matériel et les instruments nécessaires : les chaudrons, les ustensiles, les plaques de cuisson, etc. Planifiez tout ça avant la journée même afin de ne pas être pris au dépourvu!
  • Répartir les tâches : tâtez déjà le terrain à savoir qui aime faire quoi en cuisine. Ainsi, chacun se verra attribué d’une tâche qu’il aime et le tout sera plus agréable.

Bien planifier votre journée de popote est la meilleure façon de ne pas être pris au dépourvu le jour même.    

  1. Les achats

Encore une fois, votre visite à l’épicerie a besoin d’une bonne planification. Votre liste déjà préparée, il faut maintenant décider qui va faire les courses.

Vous pouvez les faire en groupe et vous séparer le contenu du panier en faisant en sorte que tout le monde débourse le même montant. Sinon, une seule personne peut être désignée pour la tâche et sera remboursée par les autres par la suite. Procédez de la manière qui convient le mieux à tous.

Par souci d’économies, consultez les circulaires ou utilisez des applications mobiles afin de connaître les rabais intéressants offerts dans les différentes épiceries. Ainsi, vous pourrez rentabiliser le tout jusqu’au bout!   

  1. La cuisine

Mains tenant des ustensiles

Le moment tant attendu est enfin arrivé! Vous vous êtes préparés à cette journée, il est maintenant temps de s’amuser. Certains s’occuperont de couper les ingrédients, d’autres d’assaisonner les plats et une personne se chargera de la cuisson. Chacun à son poste de travail, la séance sera efficace et agréable.  

Ce qui est génial du fait de cuisiner en groupe, c’est qu’on peut allier les forces et les préférences de chacun pour obtenir un résultat délicieux! N’oubliez pas qu’être chef cuisinier n’est pas un préalable : ce qui compte, c’est d’avoir du plaisir.

  1. La répartition

Une fois toutes les recettes achevées et goûtées (une étape à ne pas négliger!), il faut se répartir la nourriture. Si vous avez l’intention de la congeler, assurez-vous que vos contenants soient bien hermétiques. Utilisez de préférence des sacs, des pellicules plastiques ou des plats conçus à cet effet. Afin de vous faciliter la tâche une fois à la maison, ajoutez un autocollant où vous inscrirez le contenu de vos plats et la date où ils ont été préparés. Ainsi, vous pourrez facilement savoir quel repas manger avant qu’il ne soit plus bon.

Séparez le tout en parties égales que vous pourrez savourer chacun chez vous. À la fin de la journée, tout le monde sera bien content de repartir avec son petit butin!

À ne pas oublier

Il y a bien sûr quelques règles d’hygiène à ne pas négliger lors de la préparation de la nourriture afin de diminuer les risques d’intoxication alimentaire :

  • Se laver les mains régulièrement ;
  • Garder les outils et le plan de travail propres ;
  • Ne pas laisser les aliments à température pièce trop longtemps ;
  • Garder les viandes et la volaille crue loin des autres aliments ;
  • Réfrigérer ou congeler les portions individuelles le plus vite possible.

Où cuisiner en communauté

Chaque année, plus d’un million de portions sont cuisinées dans les 2 000 cuisines communautaires du Canada, aidant ainsi plus de 850 000 personnes. On a souvent des préjugés à l’égard de ces regroupements, mais ils s’adressent à tous, non seulement aux personnes qui ont de faibles revenus ou aux plus démunis. Il y a plusieurs avantages à cuisiner en groupe, au-delà du seul aspect économique, comme vous le verrez un peu plus bas.

Cuisiner auprès de groupes communautaires vous intéresse? Pour savoir si ce genre d’activité existe près de chez vous, renseignez-vous auprès d’un nutritionniste, communiquez avec le CLSC ou les banques alimentaires de votre région ou visitez les sites web suivants:

Parfois, il nous est impossible de se joindre à un groupe de cuisine communautaire parce que notre horaire ne coïncide pas avec celui des centres offrant le service ou que ce service ne se trouve tout simplement pas près de chez nous. La solution est donc de former un groupe avec nos proches, nos amis, nos voisins ou nos collègues et de cuisiner tous ensemble!

Les Canadiens et la cuisine collective

Au début de décembre, Arctic Gardens a réalisé un sondage auprès de 1 750 Canadiens pour savoir s’ils appréciaient cuisiner en groupe. Voici ce qu’on découvert :

La cuisine de groupe pratiquée par presque la moitié des Canadiens

Graphique de la fréquence de la cuisine de groupe

La moitié des répondants ont dit cuisiner en groupe au cours d’une année. Pour la plupart d’entre eux, c’est de 1 à 6 fois par année, tandis qu’une minime partie des gens disent le faire  tous les mois, parfois plus.

On cuisine quand?

L’automne et l’hiver seraient les périodes les plus propices à la cuisine de groupe. On le fait en famille ou entre amis la plupart du temps.

Qu’est-ce qu’on cuisine?

Graphique des plats cuisinés en groupe par les Canadiens

Ce sont les conserves et les mijotés qui sont le plus préparés par les groupes de cuisine. Pas étonnant, puisqu’ils sont faciles à adapter pour les grandes quantités et qu’ils sont pratiques à avoir sous la main!

Viennent ensuite les collations et les desserts, les sauces dont la fameuses sauce à spaghetti, les casseroles. Ce sont tous des plats qui se conservent bien et qui sont idéaux pour les repas de semaine!

Enfin, les gens disent préparer la nourriture du temps des fêtes en groupe. Les tourtières, egg rolls, beignes, pâtés et compagnie sont cuisinés en équipe et séparés par la suite, tout le monde rapportant sa part des festivités chez soi.

Pourquoi cuisine-t-on en groupe?

Podium - raisons de cuisiner en groupe

Pour certains, cuisiner en groupe est une tradition, par exemple pour préparer les repas des fêtes ou pour faire des conserves à la fin de l’été. Pour d’autres, c’est une occasion d’apprendre ou d’essayer de nouvelles recettes qu’ils n’oseraient pas faire seuls. Par contre, 5 raisons se démarquent des autres, les voici :

Pour alléger la tâche de préparation des repas

Callepin - pour alléger la tâche des repasTout d’abord, les Canadiens pratiquent la cuisine collective parce que cela allège la tâche de préparation des repas. Certains popotent assez pour une semaine complète, d’autre pour un mois, mais tous s’accordent pour dire qu’il est plus facile de décider ce qu’ils vont manger le soir-même avec des repas maison déjà préparés dans le congélateur.

Pour gagner du temps

Horloge - pour gagner du tempsLes répondants ont avoué cuisiner en groupe parce que cela leur permet de gagner du temps. En effet, puisque les repas de la semaine sont prêts, plus besoin de les préparer en arrivant du travail. Il ne suffit que de les réchauffer et le tour est joué. On gagne du temps et on n’a plus à se casser la tête avec la planification des repas!

Pour avoir des repas prêts à manger à sa disposition

Ustensiles - pour avoir des repas prêts à mangerSans contredit, avoir des repas prêts à manger dans le congélateur est un très grand avantage de la cuisine de groupe. Ces repas ne demanderont qu’à être décongelés et savourés! Plus besoin de s’en faire avec la préparation des soupers ou des collations de la semaine.

Pour économiser de l’argent

Pour économiser de l'argentEnsuite, les répondants au sondage nous ont dit cuisiner en groupe car cela leur permettait d’économiser de l’argent. Il est bien vrai que de séparer le coût de l’épicerie allège la facture de ceux qui participent à l’activité.

De plus, si certaines personnes dans votre groupe sont douées pour les économies à l’épicerie, vous pourrez profiter de leur savoir-faire afin d’économiser encore plus.

Pour le plaisir

Pour le plaisirFinalement, la raison principale qui pousse les Canadiens à cuisiner en groupe c’est le plaisir que l’activité leur procure. Il faut bien l’avouer, préparer de bons plats avec les gens qu’on aime est un réel bonheur! Cela nous permet de passer du bon temps entre amis ou en famille et de créer des liens. C’est le cas de le dire, cuisiner en groupe permet de joindre l’utile à l’agréable!

Recettes idéales à préparer en groupe

Poste de travail en cuisineIl n’est pas toujours facile de trouver des recettes en gros formats.  Pour régler ce problème, vous pouvez adapter votre recette préférée pour la faire en grande quantité, ou encore essayer l’une des délicieuses recettes que nous vous avons dénichées :

Ragoût de boeuf et de légumes                                                                                                           Carrées aux dattes

Casserole de poulet et de carottes à l’aigre douce                                                                          Sauce à spaghetti

Mini-galettes à la mélasse                                                                                                                   Soupe aux légumes

Cari de porc mijoté                                                                                                                    Cake aux bleuets et citron

Salsa

Visitez aussi le coin recettes du site du réseau des cuisines communautaires du Québec.

Que ce soit en famille, entre amis ou avec un groupe organisé, la cuisine collective est sans aucun doute une source de plaisir. N’hésitez plus et inscrivez-vous dans une cuisine près de chez vous ou organisez un groupe afin de profiter de tous les avantages de la cuisine de groupe. Avez-vous envie de tenter l’expérience?

4 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *