Partez à la conquête des légumes du monde!

Conquête des légumes

Amateur de cuisine, j’adore découvrir de nouvelles saveurs. Mais si, comme moi, il vous arrive parfois de manquer de temps ou de volonté, il n’est pas rare que nos repas se résument aux lundis spaghetti, aux mardis macaroni et aux mercredis touski.

Depuis un an, je commence à oser davantage: j’ai rencontré des gens qui m’ont fait découvrir de nouvelles recettes et qui m’ont appris que ce n’est pas si compliqué de diversifier son alimentation. Prenons seulement l’exemple de la pomme de terre qui peut être remplacée par une multitude de légumes, dont un que vous découvrirez dans un instant. Il y a tellement d’aliments et de recettes qui peuvent nous faire voyager.

Malgré l’ajout d’aliments et de nouveaux mets à notre alimentation, après quelque temps, on finit souvent par atteindre un certain confort qui ralentit notre soif de découverte gastronomique. C’est pourquoi je vous propose de partir à la conquête des légumes du monde!

Donc, voici neuf plantes et légumes à essayer pour un voyage culinaire hors du commun :

1. Nopal (figuier de Barbarie)

Originaire du Mexique, ce grand cactus est bien incrusté dans la culture mexicaine, à un point tel qu’il figure sur le drapeau du pays. Le figuier de Barbarie est composé de raquettes auxquelles se rattachent des figues de Barbarie, aussi appelées « poires cactus ».

Nopal

Valeur nutritive et bienfaits de la figue de Barbarie

Bonne source de fibres, de magnésium et de vitamines C et A, la figue de Barbarie est un antioxydant qui aide à réguler le transit intestinal, qui favorise le renouvellement des tissus de l’organisme et qui contribue à l’entretien des muscles et du système nerveux. Sa forte teneur en eau et son goût sucré font de ce fruit un aliment juteux et rafraîchissant.

Par le fait même, à la fin de l’année 2017, l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a déclaré le figuier de Barbarie comme étant une plante d’avenir précieuse pour l’alimentation et le fourrage.

Comment cuisiner le nopal?

Les figues comme les raquettes sont comestibles, et il existe une multitude de recettes pour les préparer. Au Mexique, on affectionne particulièrement les raquettes de nopal en salade. Quant aux figues, il suffit d’enlever leurs épines, de les couper en deux et de les déguster à la cuillère.

Votre curiosité est piquée? Voici un guide qui explique comment les apprêter ainsi que quelques recettes qui vous permettront d’apprivoiser les figues aussi bien que les raquettes :

Poêlé de feuilles de cactus

Confiture de figues de Barbarie

Gâteau à la figue de Barbarie

Vous pourrez trouver des feuilles de nopal dans les épiceries latino-américaines.

2. Gombo (okra)

Originaire d’Afrique, l’okra est particulièrement présent dans la cuisine africaine, indienne, thaïlandaise et cajun.

Okra

Valeur nutritive et bienfaits du gombo

Riche en fibres et figurant parmi les aliments les plus riches en vitamine C, le gombo aurait certaines vertus, telles que la régularisation du cholestérol, la diminution de l’asthme, le contrôle du diabète, la diminution de la fièvre, le renforcement du système immunitaire, l’amélioration de la digestion et, pour mesdames, il contribuerait à une grossesse saine.

Comment cuisiner l’okra?

Ce légume, que l’on surnomme Lady finger aux États-Unis, peut se consommer cru, cuit, frit, bouilli et même séché. En Afrique, il est fréquemment utilisé dans les ragoûts et les sauces, et son goût, bien que délicat, rappelle celui de l’aubergine.

Si ce légume vous interpelle, vous devez savoir que, lorsqu’on prépare le gombo, mieux vaut utiliser une cuillère en bois – et non en fer – pour ne pas perdre l’aspect « gluant » qu’il apporte au repas.

Voici quelques recettes ainsi qu’un guide de préparation pour vous initier à ce légume :

Guide de préparation + une recette de gombos frits

Salade de gombos

Sauce de gombo au bœuf

Ragoût de gombos

Okra à la tomate

Gombo louisianais traditionnel

3. Aloe vera (aloès)

Aloe vera

Valeur nutritive et bienfaits de l’aloe vera

Cactus originaire d’Afrique du Sud et aujourd’hui cultivé partout dans le monde, l’aloès, qu’on utilise pour traiter des affections externes telles que les brûlures, l’acné, l’eczéma et le psoriasis, est une plante qui gagne à être connue pour les bienfaits qu’elle procure lorsqu’on l’ingère. Son ingestion peut notamment favoriser la santé des dents et des gencives, la diminution du taux de glycémie et le soulagement des troubles gastro-intestinaux. Composé majoritairement d’eau et contenant du bêta-carotène et des vitamines C et E, ce cactus contribue aussi au ralentissement du vieillissement de la peau. Pour tous ces bienfaits, on raconte que les Égyptiens la surnommaient la « plante de l’immortalité » il y a 6000 ans.

Comment cuisiner l’aloès?

Généralement sous forme de jus, l’aloès prend le goût des ingrédients avec lesquels il est préparé puisqu’il possède peu de saveur. Certes, la présence de petits morceaux gélatineux à la suite de la préparation du jus peut en agacer certains, mais si vous aimez les pulpes dans votre jus d’orange, vous ne devriez pas trop être embêté par celles de l’aloès.

Notez que pour consommer l’aloès, on doit utiliser des feuilles d’aloe vera, et non un gel quelconque.

4. Jicama (pois patate)

Jicama

Valeur nutritive et bienfaits du jicama

Très populaire au Mexique, en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est, ce légume racine peut se consommer cuit ou cru. Le jicama possède de nombreux bienfaits pour la santé, dont plusieurs sont attribués à la forte présence d’inuline. L’inuline est une fibre qui contribue au maintien d’un système digestif sain, réduit le risque de cancer du côlon et favorise la santé des os en améliorant l’absorption du calcium. Outre l’inuline, le jicama est riche en vitamines C et B6 et il est une bonne source de minéraux (potassium, fer, cuivre, magnésium).

Comment cuisiner le pois patate?

Sucré et croquant, le jicama est délicieux en salade et, lorsqu’il est cuit, il peut remplacer la pomme de terre ou la patate douce dans vos recettes. Par exemple, il va très bien dans les ragoûts et les soupes ou simplement en purée. Sa peau n’étant pas comestible, vous devez retirer toute la peau et bien le laver avant de commencer à l’apprêter.

5. Châtaigne d’eau

À ne pas confondre avec la châtaigne de la famille des noix, la châtaigne d’eau est un bulbe aquatique originaire de Chine.

Châtaigne d'eau

Valeur nutritive et bienfaits de la châtaigne d’eau

Bonne source de fibres, de potassium, de riboflavine, de magnésium et de phosphore, la châtaigne d’eau n’est pas seulement savoureuse, elle est également nutritive.

Comment cuisiner la châtaigne d’eau?

Particulièrement utilisée dans la cuisine chinoise et vietnamienne, elle se pèle un peu comme une pomme, et sa chair blanche légèrement sucrée, juteuse et croquante en font un ingrédient incontournable pour vos sautés et vos salades. On la retrouve aussi dans quelques desserts, et elle est succulente enroulée de bacon pour une petite touche sucrée salée.

Autrefois, en Chine, on l’utilisait aussi pour se rafraîchir l’haleine, et, si elle est consommée en thé, elle peut soulager la toux. La châtaigne d’eau vous intéresse? Vous la retrouverez dans notre mélange de légumes pour sauté style asiatique.

6. Igname

Igname

Malgré ce que pourraient croire certains, l’igname n’est pas seulement un autre nom donné à la patate douce. En fait, l’igname a la peau plus foncée, et sa chair est plus pâle et plus sèche que celle de la patate douce, ce qui fait en sorte qu’on doit utiliser davantage d’huile, de crème ou de beurre durant la cuisson de l’igname.

Valeur nutritive et bienfaits de l’igname

Ce légume racine riche en potassium, vitamine C, vitamine B6, thiamine, cuivre, acide folique et magnésium permettrait de diminuer le taux de cholestérol, d’améliorer la mémoire et l’apprentissage, de réguler les taux de glucose et d’insuline, de réduire la tension artérielle et il aiderait à protéger le foie et les reins.

Comment cuisiner l’igname?

Se cuisinant sensiblement comme une pomme de terre, l’igname est délicieuse frite. Par contre, lorsqu’elle est bouillie ou mise en purée, l’igname a peu de saveur. Selon les variétés, sa chair peut être blanche, jaune ou rosée.

Il semblerait qu’en Afrique, principal producteur de ce tubercule, on célèbre le moment de sa récolte avec un rituel sacré où on le bénit et le cuisine.

Ce légume vous intrigue? Voici quelques recettes :

Frites d’igname

Bouillon haïtien

Mousseline d’igname

Hachis parmentier d’igname

7. Kai-Lan (brocoli chinois)

Kai-Lan

Valeur nutritive et bienfaits du Kai-Lan

Tout comme son cousin, le brocoli « ordinaire », le Kai-Lan est un type de chou; toutefois, contrairement à ce dernier, il n’est pas originaire de l’Italie, mais bien du sud de la Chine. C’est un légume riche en vitamines A, C et K, et il contient aussi du calcium, des fibres et du fer. Il aiderait ainsi à réduire le cholestérol et le risque de diabète, contribuerait à la perte de poids et ralentirait le vieillissement de la peau.

Comment cuisiner le brocoli chinois?

Facile à préparer, il se cuisine comme le brocoli que l’on connaît. Plus doux et plus sucré que ce dernier, il est délicieux dans les sautés ou simplement en accompagnement.

Voici quelques recettes simples pour le découvrir :

Sauté de Kai-Lan au bœuf

Riz sauté au poulet et brocolis chinois

Brocoli chinois avec sauce soja

8. Pâtisson

Pâtisson

Valeur nutritive et bienfaits du pâtisson

Faisant partie de la famille des cucurbitacées, comme le melon, la courge, le potiron et la citrouille, le pâtisson est originaire d’Amérique centrale. Riche en bêta-carotène, cette courge d’été favorise la métabolisation du fer, la santé des tissus, la vision nocturne et le renforcement du système immunitaire.

Comment cuisiner le pâtisson?

Grillé, en potage ou farci, le pâtisson vous épatera par sa forme originale et son goût légèrement sucré qui rappelle celui de l’artichaut. Cette courge d’été est sans aucun doute un légume à ajouter à vos repas sur la terrasse.

Pour en savoir davantage sur ce légume et obtenir des astuces pour le cuisiner, visitez le site web de la Fondation Louis Bonduelle.

9. Chayotte (christophine)

Personnellement, je n’ai jamais vu un fruit ayant autant d’appellations, donc si vous voyez une recette utilisant du chouchou, de la christophine, du mirliton, du Zenbaä ou encore de la coloquinte, sachez qu’il s’agit toujours de la chayotte. Faisant partie de la famille des cucurbitacées, la chayotte, comme le pâtisson, est originaire d’Amérique centrale.

Chayotte

Valeur nutritive et bienfaits de la christophine

Possédant presque autant de nutriments que de noms, la chayotte est une source de vitamines A et C, de potassium, de cuivre et de magnésium, et il semblerait qu’elle contribue à la perte de poids au niveau de l’abdomen.

Comment cuisiner la chayotte?

Subtil, le goût de la chayotte évoque à la fois celui de la pomme de terre et de la courgette, alors n’hésitez pas à l’ajouter à des recettes débordantes de saveurs. Elle se consomme cuite ou crue, et, en général, on la mange en ragoût, en gratin, en salade ou farcie.

Un de ces aliments a piqué votre curiosité? Essayez-les et faites-nous part de vos découvertes! Pour ceux qui voudraient poursuivre leur quête aux aliments insolites ou à la cuisine d’ailleurs, je vous invite à consulter l’article « Les aliments d’ailleurs, à découvrir ici! » de Sabrina Dionne.

 

4 Comments

  • Charlie bovin says:

    Bonjour j’ai essayé la christophine et sa goute vraiment les asperge je comprend pas ce quil c’est passée j’ai uniquement utilisé de la crème, du sucre et du sel avec la christophine et ça goûte l’asperge. Je ne comprend pas je suis vraiment déçu !

    • Xavier Beaupré says:

      Bonjour Charlie,
      Je dois vous avouer que je suis surpris qu’un goût si prononcé d’asperge se dégage de votre recette, qui si j’ai bien compris est un potage. Peut-être que ce sont les épices ou d’autres ingrédients que vous avez ajoutés qui vous rappellent le goût d’un velouté d’asperges puisque la chayotte a un goût assez délicat. S’il vous reste encore de la chayotte, je vous conseille d’y goûter crue ou d’essayer une autre recette. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions et merci de vous intéresser à notre page.

  • Mylène says:

    Merci pour ces recherches approfondies! Je ne connais pas la moitié des légumes. Je vais me laisser tenter par l’igname lors d’un prochain repas 🙂

    • Xavier Beaupré says:

      Bonjour Mylène,
      Merci pour l’intérêt que vous portez à nos produits. Laissez nous savoir comment vous l’avez apprêté et si vous l’avez apprécié 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *