Mouvement zéro déchet : par où commencer?

Mouvement zéro déchet

Les 5 concepts de base

L’intérêt pour le développement durable et la protection de l’environnement ne fait que grandir depuis les dernières années. Plus précisément, le mode de vie zéro déchet gagne rapidement en popularité partout dans le monde.

Pour les intéressés comme pour les débutants, adopter un mode de vie zéro déchet est synonyme de changer radicalement ses habitudes. Plusieurs règles et concepts guident ce mouvement. Voici les 5 concepts-clés qui guident la vie des adeptes :

Refuser

La règle des 5 R est assez simple. Pour commencer, il importe de savoir dire non à tout ce qui n’est pas essentiel ou qui n’est d’aucune utilité au quotidien. Par exemple, on refuse les crayons corporatifs dans les conférences, les dépliants et les échantillons de produits en magasin.

Réduire

Ensuite, il faut réduire de manière générale tout ce que nous consommons et adopter des tendances minimalistes pour réduire la production de déchets au quotidien. Par exemple, se débarrasser d’objets non utilisés dans la maison et se simplifier la vie en n’achetant que l’essentiel sont de bons moyens de réduire.

Réutiliser

Lorsque nous avons réduit ce que nous possédons, il faut maintenant réutiliser le plus possible, c’est-à-dire acheter de seconde main ou donner une deuxième vie à nos objets.

Recycler

Si on ne peut pas réutiliser un objet, on doit le recycler. Idéalement, les matières recyclables doivent être réduites au minimum. Apprenez tout de même à reconnaître les emballages qui sont recyclables.

Composter (rot)

Enfin, le dernier concept consiste à composter tous ses déchets organiques au lieu de les jeter à la poubelle. De cette manière, ces déchets retournent dans la terre et ne contribuent pas à l’empreinte écologique.

Les 5 concepts zéro déchet

 

3 obstacles et 3 bonnes motivations pour se lancer dans le mouvement

Afin d’en apprendre plus sur la perception qu’a le public du mouvement zéro déchet, nous avons créé un sondage maison que nous avons partagé à nos lecteurs. Vous avez été nombreux à y répondre et, grâce à ces résultats, nous avons pu découvrir quelles sont les motivations qui incitent notre communauté à se lancer dans ce mode de vie. Par ailleurs, des freins intéressants sont ressortis du sondage. Nous vous présentons les trois choix qui ont reçu le plus de votes.

 

La protection de l’environnement, mais comment?

La motivation qui a reçu le plus grand nombre de votes est le désir de protéger l’environnement. Évidemment, la protection de l’environnement est directement liée à la production de déchets au quotidien. Cependant, le plus grand frein, selon notre sondage, était le fait de ne pas savoir par où commencer. Pour être précis, 45 % de nos répondants n’ont pas encore commencé, et ce, par manque de ressources pour le faire.

 

Le coût d’être zéro déchet

Un autre thème courant ressorti dans les résultats du sondage était le coût associé à l’adoption de ce mode de vie. En effet, certains souhaitent en tirer des économies, alors que d’autres croient que cela coûterait plus cher que leurs habitudes de vie du moment. Or, c’est un mythe puisque les adeptes avouent avoir économisé énormément d’argent depuis leur virage. Cette baisse des coûts provient principalement des tendances minimalistes de consommation et de l’achat de nourriture en vrac.

 

Moins de déchets pour une vie plus simple

Pour finir, la dernière motivation à se lancer dans un mode de vie zéro déchet était la simplification de la vie au quotidien. En revanche, d’autres lecteurs estiment que l’adaptation est beaucoup trop complexe. C’est pourquoi nous tenterons de démystifier le mode de vie zéro déchet pour les intéressés qui souhaitent se lancer.

 

Appliquer le zéro déchet chez soi

Calculez votre empreinte écologique!

Avant d’entamer un mode de vie zéro déchet chez soi, il faut d’abord être conscient de sa propre production de déchets. L’indice qui illustre la quantité de déchets que nous produisons est l’empreinte écologique. Ce court questionnaire peut être une activité à faire avec les enfants afin de les sensibiliser aux répercussions de nos habitudes sur l’environnement.

 

Dans la cuisine

La préparation des repas et le nettoyage de la cuisine sont deux sources importantes de déchets. Heureusement, plusieurs solutions de rechange et outils existent afin de les limiter. En ce qui concerne les outils qui se retrouvent fréquemment à la poubelle comme les éponges et le papier essuie-tout, les objets durables ou du moins compostables sont à privilégier. Par exemple, on remplace les éponges par des brosses résistantes avec un manche en bambou et le papier par des vieux tissus absorbants qu’on peut laver à la machine.

Outils pour le zéro déchet en cuisine

Le gaspillage alimentaire représente aussi une source importante de déchets au quotidien, mais une multitude de trucs existent pour le contrer facilement. Toutefois, une bonne gestion de la liste d’épicerie et du réfrigérateur est à la base des bonnes habitudes à adopter. Un truc simple à essayer pour réduire le gaspillage alimentaire est de réduire les portions. Ainsi, le congélateur peut être optimisé en congelant les surplus. Sinon, faire un repas vide-frigo est un bon moyen d’éviter de jeter des aliments encore bons. Cuisiner avec les restes est un art qu’il importe de maîtriser si l’on veut vivre un mode de vie zéro déchet.

S’il n’est plus possible de cuisiner avec les restes, la solution finale est le compostage. La collecte de matières organiques n’est pas encore offerte dans toutes les municipalités au Québec, mais la possibilité de faire du compostage domestique reste une alternative intéressante.

Afin de réduire les emballages individuels, on magasine en vrac. Cela peut sembler intimidant et compliqué au départ, mais il ne suffit que de s’équiper de plusieurs contenants ou sacs et de bien étiqueter le tout. Les achats en vrac ne se limitent pas à la cuisine. Il est d’autant plus possible de trouver des produits nettoyants et des produits de beauté en vrac, et cela revient souvent moins cher! De plus, en cuisinant plus souvent à la maison, comme faire son propre pain ou ses collations on peut réduire de manière significative la production de déchets. Les techniques du meal prep peuvent également aider à tirer le maximum de vos achats.

Achats en vrac

Enfin, acheter local contribue fortement au mouvement zéro déchet. Puisque les émissions de gaz à effet de serre provenant du transport sont réduites, votre empreinte écologique réduit conséquemment. En plus, les aliments locaux dans les marchés sont souvent très peu emballés, alors n’oubliez pas vos sacs réutilisables pour toutes vos prochaines courses! Pour ne pas être pris au dépourvu, laissez vos sacs dans votre voiture ou dans votre garde-robe d’entrée pour toujours les avoir à proximité.

 

Dans la salle de bain

Quant à la salle de bain, les produits cosmétiques, les produits hygiéniques et les produits ménagers sont problématiques dans un mode de vie zéro déchet. Cependant, le dilemme principal tient aux ingrédients contenus dans ces produits. Les adeptes du zéro déchet ont souvent tendance à préférer les ingrédients naturels dans leurs cosmétiques comme dans leurs produits hygiéniques. Plusieurs recettes sont disponibles en ligne, il ne suffit que de chercher. Attention, même si les ingrédients sont naturels et connus, il est possible que la peau réagisse mal à certaines recettes. Il faut donc tout tester au préalable sur une petite surface de la peau avant de les appliquer sur une plus grande surface.

Pour tous les autres objets à usage unique, on essaie de choisir ceux qui sont compostables. (p. ex. soie dentaire, brosse à dents en bambou) Des tampons démaquillants en coton et du papier hygiénique fait de matières recyclées sont d’autres choix écologiques à adopter.

Zéro déchet dans la salle de bain

 

Dans le reste de la maison

À l’extérieur de la cuisine et de la salle de bain, plusieurs habitudes peuvent être adoptées afin de vivre dans le mouvement zéro déchet. D’abord, pour tous vos prochains achats, l’important est de miser sur les objets durables. Par exemple, on choisit des jouets en bois pour les enfants au lieu de jouets qui brisent facilement. Ensuite, il faut faire preuve de créativité et donner une deuxième vie à ses contenants. Si ce n’est pas possible, on recycle le plus possible. Selon les règles de l’art, le recyclage est l’une des dernières ressources pour un mode de vie zéro déchet réussi. Idéalement, il faudrait réduire au maximum tous les emballages que nous consommons, y compris les matières recyclables.

Charte des matières recyclables au Québec

Si vous avez le pouce vert, la récupération d’eau de pluie est aussi un bon moyen d’entretenir un jardin de manière durable. En plus de faire pousser vos propres aliments frais à la maison, vous aurez un potager fructueux grâce à l’eau de pluie récupérée et au compost.

Pour finir, les habitudes zéro déchet peuvent aussi se voir dans votre garde-robe. En effet, les adeptes du mouvement préfèrent acheter leurs vêtements de seconde main plutôt que neuf ; il y a des découvertes incroyables à faire en friperie! Sinon, on apprend la couture pour réparer (si possible) au lieu de remplacer les morceaux. Un autre mouvement qui gagne en popularité depuis les dernières années est la garde-robe capsule. Il s’agit d’une sélection d’une trentaine de morceaux de vêtements qui s’agencent tous bien les uns avec les autres. De cette manière, la consommation annuelle de vêtements est réduite en général et un stress récurrent est éliminé. Ce genre de tendances minimalistes peut être appliqué dans plusieurs sphères de votre vie; l’important est juste de toujours garder en tête que ces changements et l’adhésion se font mieux lorsqu’on s’y prend graduellement.

 

Trousse de départ pour se lancer

Afin de vous aider à vous lancer dans le mouvement zéro déchet, nous avons compilé une courte liste de quelques objets à ajouter dans vos habitudes de vie qui vous aideront à réduire votre consommation de plastique.

La trousse de départ zéro déchet

 

Défi : 1 mois d’introduction vers le zéro déchet

Vous ne savez toujours pas par où commencer? Essayez notre défi d’un mois pour vous plonger dans l’univers du zéro déchet. Lancez le défi à vos amis et faites-nous savoir en commentaire quel défi fut le plus difficile!

Le défi zéro déchet

 

Comment maintenir les bonnes habitudes?

Maintenant que vous connaissez une panoplie de trucs et de conseils pour rejoindre le mouvement zéro déchet, nous tenons à vous donner quelques lignes directrices pour maintenir ces nouvelles habitudes. Pour bien intégrer ces comportements, gardez toujours en tête qu’il faut y aller graduellement. De ce fait, ne jetez pas tous vos produits immédiatement pour les remplacer par des solutions zéro déchet. C’est très contradictoire. Épuisez d’abord votre inventaire avant de faire des substitutions. Créer des rappels sur votre téléphone pour ne pas oublier vos sacs réutilisables pourrait aussi être un bon moyen d’assimiler cet agissement. Enfin, essayez de faire participer toute la famille pour vous motiver en groupe et sensibiliser vos proches à la protection de l’environnement.

Afin de découvrir dans quels magasins vous pouvez faire vos prochains achats durables, consultez la carte interactive du circuit Zéro Déchet pour voir les commerçants québécois participants au mouvement!

Toutes les raisons sont bonnes pour joindre le mouvement zéro déchet, mais par-dessus tout, chaque action que vous faites pour l’environnement contribue à changer les choses. L’important est de persévérer et de sensibiliser son entourage à la cause de la protection de l’environnement. Avez-vous d’autres trucs pratiques en lien avec un mode de vie zéro déchet que nous n’avons pas abordés? Faites-les-nous savoir en partageant vos commentaires!

 

Selon le sondage que nous avons effectué, le manque de ressources et de trucs en ligne est un frein important pour ceux qui veulent se lancer dans le zéro déchet. Voici quelques blogues intéressants où vous trouverez encore plus d’information!

 

Sortir les poubelles

Lauraki

Tendance Radis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *