De la récolte à l’assiette

De la récolte à l'assiette

Vous savez probablement déjà que les légumes Arctic Gardens viennent d’ici. Ils sont cultivés, transformés et emballés ici. Par contre, connaissez-vous le parcours qu’empruntent vos légumes Arctic Gardens avant de se retrouver dans votre congélateur? Découvrez les 8 étapes de leur production, de la récolte jusqu’à l’assiette!

Parcours de production des légumes Arctic Gardens

L’agriculture

L’aventure de vos légumes Arctic Gardens débute dans les champs. Ces derniers ont été spécifiquement choisis pour la richesse de leur terre qui favorise la culture des légumes. Ce sont nos agriculteurs de partout au Canada , en collaboration avec nos agronomes, qui prennent soin de la pousse et de la récolte.

1. La pousse

La pousse - les carottes

Pour obtenir des légumes de qualité, il faut un bon sol et de bons agriculteurs. Nous nous sommes entourés des meilleurs cultivateurs afin de vous offrir la crème des produits! Les semences sont choisies minutieusement par nos agriculteurs qui prennent soin des plans tout au long de la pousse, jusqu’à leur récolte.

2. La récolte

La récolte - les haricots

Les légumes sont récoltés lorsqu’ils atteignent la maturité. C’est à ce stade qu’ils regorgent de couleurs, de saveurs et de nutriments! On les envoie, dans les heures qui suivent, dans les usines afin que commence leur préparation.

Les usines

Les usines Bonduelle

Afin d’assurer la fraîcheur des légumes, il est essentiel que les usines de transformation soient situées à proximité des terres agricoles.Comme les usines de Bonduelle se trouvent tout près des terres où sont cultivés les légumes, il ne s’écoule que quelques heures entre l’étape de la récolte et celle de la surgélation, assurant ainsi la fraîcheur du produit.

Curieux d’en savoir plus sur nos usines? Découvrez le site de transformation situé à Bedford, l’une des sept usines de Bonduelle :

 

3. Le nettoyage

Le nettoyage

On soumet d’abord les légumes à un prénettoyage afin d’en enlever le plus de terre possible. Une fois cette étape accomplie, on passe les légumes sous un trieur optique qui repère et supprime toute substance indésirable. Ainsi, toutes les matières végétales non souhaitables sont éliminées, ne laissant que de beaux légumes propres.

4. La coupe

Certains légumes nécessitent une coupe particulière. Par exemple, les haricots, doivent être équeutés, les carottes coupées selon différentes formes et tailles, les poivrons égrainés et tranchés, etc. On fait la coupe avant d’envoyer les légumes au blanchiment.

5. Le blanchiment

Le blanchiment consiste à cuire les légumes à la vapeur (à 93ºC), puis à les refroidir rapidement à l’eau glacée, afin de conserver toutes les enzymes naturelles qui s’y trouvent. C’est, en quelque sorte, un processus de précuisson qui permet d’emprisonner tous les nutriments, la fraîcheur, la couleur et le bon goût des légumes avant la surgélation.

6. L’inspection visuelle

L'inspection visuelle

L’inspection visuelle détaillée du produit vise à assurer sa qualité. Cette étape permet de détecter les substances non désirées qui auraient résisté au nettoyage et de les supprimer. En cas de doute, on cesse les opérations et on élimine le produit concerné. L’étape est effectuée plusieurs fois tout au long du processus de transformation afin d’assurer la qualité maximale du produit.

7. La surgélation

La surgélation des légumes

Tout de suite après le blanchiment, les légumes sont amenés vers la surgélation. On surgèle chaque légume individuellement à une température située entre -30 et -35°C. Ils sont ensuite placés dans des contenants et entreposés dans un environnement où la température atteint les -18°C. La surgélation est une opération 100% naturelle puisqu’elle n’emploie ni substance additive ni agent de conservation.

8. L’emballage

L'emballage des légumes

Avant d’emballer les légumes, on effectue une analyse microbiologique du produit afin de veiller à sa salubrité.

Puis, on assemble les légumes qui forment nos mélanges, lesquels sont ensuite soumis à une inspection visuelle. Par la suite, on emballe les légumes et on pèse les sacs pour vérifier qu’ils contiennent la quantité nécessaire.

On soumet enfin les sacs à un détecteur de métal avant de les empaqueter dans des boîtes prêtes à partir pour la livraison. Les légumes seront alors acheminés chez les détaillants, puis se rendront de votre panier d’épicerie à votre congélateur, prêts à être cuisinés!

Pendant tout le processus d’emballage, on s’assure que les légumes sont gardés à une température de -18°C. On ne veut surtout pas briser la chaîne de froid! Ainsi, le produit restera surgelé.

En produisant et en transformant ses légumes ici, Arctic Gardens contribue au maintien d’une saine économie et à la préservation de l’environnement. De plus, grâce à la surgélation, nous pouvons manger des légumes locaux même en hiver et au printemps!  

Arctic Gardens offre des produits conçus pour vous inspirer : il y a des mélanges pour les sautés et d’autres pour les soupes, les sauces, les mijotés, etc. De plus, une recette est proposée sur chaque emballage, sans compter toutes celles qui figurent sur le site web d’Arctic Gardens. Maintenant que vous savez tout du processus de production de vos légumes surgelés, dites-nous comment vous préférez les cuisiner!

 

 

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *